Nouveau Évaluation des conséquences environnementales du déploiement d'une flotte de véhicules hydrogène Agrandir l'image

Évaluation des conséquences environnementales du déploiement d'une flotte de véhicules hydrogène

Projet HERMES (Hydrogen-Electric Road Mobility Environmental Scenarios)

Neuf

Le déploiement de mobilités bas carbone est un enjeu majeur des territoires dans la réduction de leurs impacts environnementaux qu’ils soient globaux (réchauffement climatique en particulier) ou locaux (par exemple la pollution de l’air). En particulier on observe le développement de la filière hydrogène dans certaines régions notamment l’Île[…]
 Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs CLAVREUL Julie, GIBON Thomas, NAVARRETE GUTIERREZ Thomas, CHION Laurent, BENETTO Enrico, PIGEON Jonas, PRIEUR-VERNAT A, ENGIE
Co-auteur(s) LIST
Public(s) Bureaux d'études
Entreprises et fédérations professionnelles
Collectivités territoriales
Associations
Monde de la recherche
Thématique Energies renouvelables, réseaux et stockage
Collection Expertises
Date d'édition 2020/03
Type de document Étude
Nb. de pages 58 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Le déploiement de mobilités bas carbone est un enjeu majeur des territoires dans la réduction de leurs impacts environnementaux qu’ils soient globaux (réchauffement climatique en particulier) ou locaux (par exemple la pollution de l’air). En particulier on observe le développement de la filière hydrogène dans certaines régions notamment l’Île de France où des stations de recharge ont été installées récemment et des flottes de taxis et de véhicules d’entreprise mises en place. Afin de s’assurer de la pertinence pour la mobilité du développement des différentes filières dont la filière hydrogène, il est essentiel d’accompagner le développement technique et économique par une quantification des potentielles conséquences environnementales associées au déploiement de ces filières.
L’objectif du projet HERMES (Hydrogen-Electric Road Mobility Environmental Scenarios) est précisément de quantifier les impacts environnementaux associés au déploiement des filières hydrogène pour la mobilité urbaine à l’échelle de la région Île-de-France. Ceci a été réalisé grâce au développement d’un modèle intégré flexible permettant de simuler le déploiement de flottes de véhicules au sein d’un territoire grâce à la modélisation multi-agents et d’analyser un ensemble de scénarios reflétant différentes politiques de la mobilité, afin d’informer sur l’efficacité de différents leviers à accélérer la transition. L’outil développé permet la modélisation du comportement de nombreux agents et la visualisation de la vitesse à laquelle les flottes peuvent effectivement se renouveler, les nouvelles mobilités se déployer sous diverses conditions et les impacts environnementaux associés à ces changements.
En termes de recommandations l’étude met particulièrement en avant l’importance de l’interdiction des motorisations thermiques comme levier le plus efficace à la transition bas-carbone pour la mobilité. Au global il ressort de l’étude qu’avec les interdictions actuellement prévues ce seraient les mobilités électriques et hybrides qui en bénéficieraient majoritairement et que les solutions hydrogène ne représenteraient que quelques pourcentages dans la composition des flottes du fait de leur coût plus élevé. Cependant le scénario pro-H2 fait monter cette part de la mobilité H2 à 14% du fait en particulier de la volonté politique augmentée et de la réduction du coût total de possession (total cost of ownership, TCO) des véhicules hydrogène notamment grâce aux bonus. En termes d'impact environnemental l’étude montre en particulier une utilisation accrue de ressources métalliques et minérales due à leur utilisation dans les véhicules électriques et hydrogène.