Etude technico-économique de la collecte séparée des biodéchets Agrandir l'image

Etude technico-économique de la collecte séparée des biodéchets

Neuf

Cette étude dresse le portrait de collectivités ayant mis en place une collecte séparée des biodéchets au 1er janvier 2016 dans le but d'une part d'identifier les impacts techniques et économiques générés par l'instauration d'une collecte séparée des biodéchets et d'autre part de déterminer les facteurs de réussite et de[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs SEROUSSI Adeline, GODOY Céline, COURBET Sylvie, GENTRIC Alexandra, AJBD, CITEXIA
Public(s) Collectivités territoriales
Thématique Déchets/Economie circulaire
Collection Expertises
Date d'édition 2018
Type de document Étude
Nb. de pages 12 P + 115 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Cette étude dresse le portrait de collectivités ayant mis en place une collecte séparée des biodéchets au 1er janvier 2016 dans le but d'une part d'identifier les impacts techniques et économiques générés par l'instauration d'une collecte séparée des biodéchets et d'autre part de déterminer les facteurs de réussite et de vigilance liés aux changements d'organisation du Service Public de Prévention et de Gestion des Déchets (SPPGD).
Les dispositifs techniques adoptés par les collectivités ayant mis en place une collecte séparée des biodéchets sont décrits au sein de cette étude (tant les équipements de pré-collecte que les modalités de collecte). Des éléments de coût et de performance sont mis en regard des dispositifs techniques choisis et des contextes des collectivités (notamment les typologies d'habitat).
Des collectivités ayant arrêtées de collecter séparément les biodéchets ont également été interrogées afin d'en connaître la cause et de conseiller les collectivités souhaitant se lancer.
Au 1er janvier 2016, 125 collectivités collectaient séparément les biodéchets représentant 5,7 % de la population française. Ces collectivités collectaient soit des déchets alimentaires seuls soit un mélange de déchets verts et de déchets alimentaires.

En résumé, chez les collectivités ayant mis en place une collecte séparée des biodéchets sont constatés une baisse de la production d'OMR et un effet positif sur les performances des autres flux collectés séparément. Le détournement de la part de déchets organiques présentes dans les OMR est plus important lorsque les consignes de tri excluent les déchets verts. L'instauration d'une collecte séparée des biodéchets peut renchérir le coût de gestion des DMA, dès lors, les collectivités doivent être vigilantes à dimensionner au mieux le nouveau service et plus largement à optimiser le service existant pour maîtriser leur coût.

Documents liés