SOLGES - Capacité des sols à réduire le gaz à effet de serre N2O Agrandir l'image

SOLGES - Capacité des sols à réduire le gaz à effet de serre N2O

Neuf

L’objectif du projet était de développer des solutions d’atténuation des émissions de N2O par les sols, autres que et complémentaires à, la diminution généralisée des apports d’azote dans les sols. L’angle d’approche retenu était d’intervenir sur les fonctions biologiques impliquées dans le cycle de N2O[…]

 Plus de détails

Télécharger les fichiers

Déclinaisons
  • Format électronique

Fiche technique

Auteurs ADEME, INRA, ARVALIS, TERRES INOVIA
Public(s) Secteur agricole
Thématique Changement climatique et énergie
Produire autrement
Sols pollués
Collection Expertises
Date d'édition 2016/01
Nb. de pages 140 P + 12 P
Format pdf/A4
Langue FR
Périmètre de publication National

En savoir plus

L’objectif du projet était de développer des solutions d’atténuation des émissions de N2O par les sols, autres que et complémentaires à, la diminution généralisée des apports d’azote dans les sols. L’angle d’approche retenu était d’intervenir sur les fonctions biologiques impliquées dans le cycle de N2O en particulier l’étape de réduction de N2O en N2.
L’hypothèse de base du projet était la suivante : la stimulation de la réduction de N2O en N2 dans les sols, techniquement possible, permet de diminuer les émissions de N2O sans transfert de pollution.

  • La 1ère étape a consisté à effectuer un diagnostic de l’état de fonctionnement de l’étape de réduction des émissions de N2O dans l’horizon 0-25 cm des sols français.
  • La 2nde étape a consisté à développer des solutions pour favoriser le fonctionnement de la réduction de N2O en N2 dans les sols et vérifier le potentiel d’atténuation des émissions de N2O dans ces conditions.
  • La 3ème étape a consisté à évaluer le potentiel d’atténuation des émissions de N2O par la gestion de la capacité des sols à réduire N2O via la gestion de leur pH à différentes échelles spatiales.

La caractérisation de l’abattement local des émissions de N2O par les sols est à poursuivre par la mise en place d’un réseau expérimental sur sols cultivés et sol toujours en herbe et par des travaux de modélisation. Le travail doit aussi se prolonger en prenant en compte l’intégralité du cycle de vie du chaulage (aspects économiques, sociaux et environnementaux) ainsi que sa recevabilité notamment économique par le secteur agricole.