Nouveau Atlas territorial des gisements de rénovation énergétique (ATRE) Agrandir l'image

Atlas territorial des gisements de rénovation énergétique (ATRE)

Neuf

L’objectif du projet de recherche ATRE issu de l’APR Bâtiments responsables de l’ADEME est de réaliser un atlas géo-référencé des gisements de rénovation énergétique des bâtiments résidentiels. Il s’agit d’une méthode permettant de réaliser un outil opérationnel et dynamique pour les multiples acteurs de la transition énergétique. La démarche[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs Durand Marie, AYRES Deborah, CHIODO Rémy, Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Marseille, ENSA
Co-auteur(s) BELMAAZIZ Mohamed, CADONI Gianluca, AUTRAN Jacques, ALEC
Public(s) Collectivités territoriales
Thématique Urbanisme et bâtiment
Collection Faits et Chiffres
Date d'édition 2019/11
Type de document Guide technique
Nb. de pages 217 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

L’objectif du projet de recherche ATRE issu de l’APR Bâtiments responsables de l’ADEME est de réaliser un atlas géo-référencé des gisements de rénovation énergétique des bâtiments résidentiels. Il s’agit d’une méthode permettant de réaliser un outil opérationnel et dynamique pour les multiples acteurs de la transition énergétique. La démarche adoptée consiste à mettre à profit les potentialités des outils SIG pour caractériser le bâti résidentiel à travers l’exploitation et le croisement des bases de données telles que la base TOPO ou les fichiers fonciers. Lors de la phase du projet dédiée à l’expérimentation, l’atlas a été produit sur le territoire de la commune de Septèmes-les-Vallons, dans le département des Bouches-du-Rhône.
Des méthodes et outils ont été développés et validés sur diverses zones d’étude en partant d’une modélisation systématique à l’échelle de chaque édifice.
Le croisement de ces données avec des indicateurs socio-économiques doivent permettre de compléter cette lecture afin d’identifier les poches de vulnérabilité, voire de précarité énergétique. Dans ce sens, la production d’un atlas dynamique constitue un levier favorisant l’implication de multiples acteurs dans les processus de rénovation énergétique.