État des lieux de la filière des granulés de biomasse torréfiée ou explosée à la vapeur Agrandir l'image

État des lieux de la filière des granulés de biomasse torréfiée ou explosée à la vapeur

Synthèse

Neuf

Dans la perspective de substituer au charbon des biocombustibles renouvelables, différents prétraitements thermiques de la biomasse lignocellulosique ont été développés. Parmi ceux-ci, la torréfaction et l'explosion à la vapeur font l'objet de travaux depuis plus de quinze ans, sans encore aucun succès industriel durable. La demande potentielle d'un "bio-charbon" renouvelable[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs DE CHERISEY Hugues, ADEME
Public(s) Bureaux d'études
Entreprises et fédérations professionnelles
Secteur de la recherche
Thématique Energies renouvelables, réseaux et stockage
Collection Expertises
Date d'édition 2019/06
Type de document Synthèse d'expertise
Nb. de pages 17 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Dans la perspective de substituer au charbon des biocombustibles renouvelables, différents prétraitements thermiques de la biomasse lignocellulosique ont été développés. Parmi ceux-ci, la torréfaction et l'explosion à la vapeur font l'objet de travaux depuis plus de quinze ans, sans encore aucun succès industriel durable. La demande potentielle d'un "bio-charbon" renouvelable est importante, dans les pays voulant pérenniser leurs centrales thermiques et autres chaufferies au charbon, tout en respectant leurs objectifs "climat". La concurrence établie par le développement très rapide de filières de production de granulé industriel "blanc" renforce les défis que doit relever un granulé "noir". Sa capacité à homogénéiser un large ensemble de matières premières disponibles, en particulier de déchets, reste à démontrer. Une liste de facteurs clés de succès et de points de vigilance est proposée. Une approche intégrée est indispensable, depuis la maîtrise du gisement de biomasse jusqu'à une bonne mise en oeuvre de la combustion dans les centrales thermiques ou chaufferies clientes. Le procédé devra apporter à la chaîne de valeur un avantage économique marqué.
En France, on dénombre deux projets de production de bio-charbon mettant en oeuvre la torréfaction et deux l'explosion à la vapeur, avec une unité industrielle en construction.