SIMOPRO - Recherche sur comment concilier lutte contre la pollution de l'air à Paris et mobilité des professionnels Agrandir l'image

SIMOPRO - Recherche sur comment concilier lutte contre la pollution de l'air à Paris et mobilité des professionnels

Pratiques et besoins de mobilité des professionnels mobiles (artisans) et sédentaires (commerçants), faisabilité et pertinence d'autopartage

Neuf

Afin de lutter contre la pollution de l'air, la ville de Paris met en place une zone à circulation restreinte (ZCR) progressivement depuis 2015. Les véhicules les plus polluants n'ont pas le droit de circuler à certains horaires, et selon leurs catégories du lundi au vendredi ou toute la[…]
 Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs Louvet N., Rocci A., De Raphélis M., Moreau S., Jacquemain G., Abdelaziz G., Wiedemann H., 6 T Bureau de recherche, RENAULT, ADEME
Co-auteur(s) MAIRIE DE PARIS
Public(s) Bureaux d'études
Collectivités territoriales
Secteur de la recherche
Thématique Mobilité et transport
Air et bruit
Collection Expertises
Date d'édition 2016/12
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 130 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Afin de lutter contre la pollution de l'air, la ville de Paris met en place une zone à circulation restreinte (ZCR) progressivement depuis 2015. Les véhicules les plus polluants n'ont pas le droit de circuler à certains horaires, et selon leurs catégories du lundi au vendredi ou toute la semaine. Le projet SIMOPRO a débuté fin 2015 alors que la ZCR concernait les poids lourds seuls, et à partir de 2016 les véhicules légers (voitures et camionnettes) et les deux roues motorisées (2RM) seraient inclus dans le dispositif. Dès lors s'est posée la question de l'impact de cette mesure sur les professionnels tant en termes de stratégie d'adaptation qu'en termes de bénéfices pour la qualité de l'air.
Ce rapport présente, d'une part, les résultats d'enquêtes menés auprès de professionnels mobiles franciliens et d'autre part, l'évolution des émissions de pollluants dans l'air (particules, oxydes d'azote) et de dioxyde de carbone (GES) issus de leur parc automobile. Cette étude porte aussi sur une solution innovante d'autopartage de voitures électriques qui pourrait être mise en place comme mesure d'accompagnement à la ZCR.

Documents liés