Nouveau Le secteur du bâtiment et de l'immobilier de crise en crise. Analyses sur la période 2020 - 2023 Agrandir l'image

Le secteur du bâtiment et de l'immobilier de crise en crise. Analyses sur la période 2020 - 2023

Neuf

La pandémie de COVID-19 surgie en 2020 a généré des impacts importants sur le secteur du bâtiment et de l'immobilier. Elle a révélé de nouvelles attentes vis-à-vis du logement et des lieux de travail, et accéléré des évolutions déjà à l'œuvre, notamment le développement du télétravail avec[…]

 Plus de détails

Déclinaisons
  • Format électronique

Fiche technique

Auteurs MIGETTE Jean-Claude, DELAHAIE Henri, GRACY Cécile
Co-auteur(s) CODA Stratégies, ADEME
Public(s) Bureaux d'études
Entreprises et fédérations professionnelles
Collectivités territoriales
Secteur de la recherche
Administration publique
Commerce et artisanat
Thématique Urbanisme et bâtiment
Collection Expertises
Date d'édition 2023/09
Nb. de pages 94 P ; 276 P ; 29 P ; 15 P ; 35 P
Format pdf/A4
Langue FR
Périmètre de publication National

En savoir plus

La pandémie de COVID-19 surgie en 2020 a généré des impacts importants sur le secteur du bâtiment et de l'immobilier. Elle a révélé de nouvelles attentes vis-à-vis du logement et des lieux de travail, et accéléré des évolutions déjà à l'œuvre, notamment le développement du télétravail avec des conséquences importantes sur les secteurs aussi bien résidentiel que tertiaire. La filière du bâtiment a connu deux années exceptionnelles en termes de niveau d'activité sur 2020 – 2022, en raison de multiples facteurs dont l'attention accrue portée au logement lors des confinements et la relance de l'activité post COVID-19, qui ont boosté le marché des travaux. Mais cette conjoncture a également révélé les limites de cette filière en termes de capacité d'absorption de la forte augmentation des volumes de travaux et d'une demande en pleine évolution, conduisant à s'interroger sur les moyens de la consolider dans une optique de massification de la rénovation énergétique.

A partir de 2022, les crises énergétique puis économique ont fait émerger de nouvelles problématiques dans les secteurs concernés. Certaines des tendances issues de la crise sanitaire ont été confortées (comportements plus vertueux notamment sur les économies d'énergie, réduction des surfaces de certains bâtiments à usage professionnel par exemple), mais d'autres ont été contrariées ou leurs conséquences repoussées dans le temps (par exemple la mise en œuvre de nouveaux critères de qualité dans le logement qui avaient été esquissés lors de la période de pandémie).

La succession de ces crises ne manque pas d'influer sur les perspectives de la transition écologique du secteur du bâtiment et de l'immobilier, tant au niveau des caractéristiques des bâtiments et des dynamiques des marchés de l'immobilier, que des compétences et de l'organisation de la filière professionnelle. Cela conduit à formuler un ensemble de recommandations à l'attention des pouvoirs publics, des opérateurs et des professionnels, afin de surmonter les effets de retard voire les blocages générés par la succession de crises, mais également de s'appuyer sur des opportunités nouvelles afin de dynamiser la transition écologique dans le secteur du bâtiment et du logement.