Nouveau Intérêt des petites entreprises tertiaires pour l'efficacité énergétique Agrandir l'image

Intérêt des petites entreprises tertiaires pour l'efficacité énergétique

Etude sociologique

Neuf

Les entreprises du petit tertiaire privé représentent 39 % des surfaces du parc tertiaire privé. Pourtant, ces petites entreprises sont encore peu connues et les dispositifs d’aide et d’accompagnement à l’efficacité et à la rénovation énergétique mal adaptés à leurs caractéristiques.
L’étude sociologique de l’intérêt de ces entreprises du point de[…]  Plus de détails

Déclinaisons
  • Format électronique

Fiche technique

Co-auteur(s) NF ETUDES, NOVAMETRIE, ENERGIES DEMAIN
Public(s) Bureaux d'études
Entreprises et fédérations professionnelles
Collectivités territoriales
Administration publique
Thématique Urbanisme et bâtiment
Collection Expertises
Date d'édition 2022/09
Nb. de pages 120 P
Format pdf/A4
Langue FR
Périmètre de publication National

En savoir plus

Les entreprises du petit tertiaire privé représentent 39 % des surfaces du parc tertiaire privé. Pourtant, ces petites entreprises sont encore peu connues et les dispositifs d’aide et d’accompagnement à l’efficacité et à la rénovation énergétique mal adaptés à leurs caractéristiques.
L’étude sociologique de l’intérêt de ces entreprises du point de vue de l’efficacité énergétique vise à appréhender cette cible et ses mécanismes de décision au regard de la mise en ½uvre d’actions. Ses résultats doivent ainsi permettre aux conseillers d’acquérir un socle de connaissances psychosociales utiles pour améliorer l’accompagnement qu’ils dispensent aux entreprises.
L’étude s’est appuyée à la fois sur des données quantitatives (mobilisation de différentes bases de données pour établir un panorama du parc français, questionnaire mené auprès de 400 entreprises) et des données qualitatives (analyse bibliographique, analyse des dispositifs d’aide et d’accompagnement existants et série de 30 entretiens individuels réalisés avec des entreprises et des accompagnants (conseillers)).
Les nombreuses ressources mobilisées pour cette étude permettent d’approcher avec précision les freins (le coût, le manque de temps, la complexité des dispositifs…) et motivations (la réduction des coûts, les bénéfices «étendus» ou «secondaires», la connaissance des enjeux climatiques…) du passage à l’action. La psycho-sociologie apporte un éclairage sur les différents stades de changement et propose des pistes d’actions concrètes et appropriées à ceux-ci, pour susciter l’adhésion et enclencher des transformations. Des recommandations pour améliorer l’information du petit tertiaire privé, enrichir les ressources dédiées aux accompagnants et optimiser les offres de financements disponibles sont proposées à la fin de l’étude.