Nouveau Optimisation de la filière de traitement des boues pour limiter la dissémination de l'antibiorésistance Agrandir l'image

Optimisation de la filière de traitement des boues pour limiter la dissémination de l'antibiorésistance

MADSLUDGE

Neuf

Les rejets de stations d'épuration constituent une source majeure de dissémination dans l’environnement d’antibiotiques et d’antibiorésistances associées, tant via le rejet des eaux épurées vers les eaux de surface que via l’épandage des boues résiduaires sur les sols. La pression de sélection exercée sur les communautés microbiennes tout au long[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs ADEME, ANSES, INRAe
Public(s) Bureaux d'études
Secteur agricole
Secteur de la recherche
Thématique Déchets/Economie circulaire
Collection Expertises
Date d'édition 2021/01
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 81 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Les rejets de stations d'épuration constituent une source majeure de dissémination dans l’environnement d’antibiotiques et d’antibiorésistances associées, tant via le rejet des eaux épurées vers les eaux de surface que via l’épandage des boues résiduaires sur les sols. La pression de sélection exercée sur les communautés microbiennes tout au long du continuum homme/procédé/sol favorise l’émergence des bactéries résistantes à des antibiotiques (BRA) et le transfert horizontal des gènes de résistance aux antibiotiques (GRA) entre microorganismes. L'étude vise à suivre le devenir de l'antibiorésistance dans les filières de traitement des boues résiduaires.