Mis à jour Les enjeux de l'aménagement durable en Ile-de-France Agrandir l'image

Les enjeux de l'aménagement durable en Ile-de-France

Journal du Grand Paris Hors-Série 36 & ADEME Ile-de-France

Neuf


Hors-série n° 36 : Les enjeux de l'aménagement durable en Ile-de-France

Dans 30 ans, la France envisage d'atteindre la neutralité carbone. Un objectif qui nécessite aussi de faire évoluer les pratiques en matière d'aménagement afin que celui-ci devienne
« durable ». Un peu avant la crise sanitaire, sous la menace du[…]  Plus de détails

Déclinaisons
  • Format électronique

Fiche technique

Co-auteur(s) ADEME ILE-DE-FRANCE
Public(s) Bureaux d'études
Entreprises et fédérations professionnelles
Collectivités territoriales
Administration publique
Thématique Déchets/Economie circulaire
Energies renouvelables, réseaux et stockage
Urbanisme et bâtiment
Mobilité et transport
Collection Hors collection
Éditeur(s) JGPmedia / ADEME
Date d'édition 2021/07
Nb. de pages 26 P
Format pdf/A4
Langue FR
Périmètre de publication Régional

En savoir plus


Hors-série n° 36 : Les enjeux de l'aménagement durable en Ile-de-France

Dans 30 ans, la France envisage d'atteindre la neutralité carbone. Un objectif qui nécessite aussi de faire évoluer les pratiques en matière d'aménagement afin que celui-ci devienne
« durable ». Un peu avant la crise sanitaire, sous la menace du changement climatique, ont en effet émergé de nouvelles notions afin de tendre vers le zéro artificialisation nette (ZAN) et le zéro émission nette (ZEN).

Un objectif qui nécessite d'accélérer le mouvement et d'avoir une vision nettement plus globale, comme l'explique dans ce hors-série Jérémie Almosni, directeur régional Ile-de-France de l' Ademe : « Dans la logique d'aménagement et de rénovation urbaine, il va falloir systématiser l'approche de l'écoquartier en élargissant le prisme de l’approche résidentielle des habitants, en intégrant une approche plus transversale et désilotée, en tenant compte de la mobilité des personnes et des biens, de l'énergie, des aspects de biodiversité, et aussi travailler sur la place de la nature en ville, la végétalisation des toitures, etc. »

Une démarche qui va bousculer les habitudes. Le zéro artificialisation nette contraint, par exemple, les aménageurs à changer totalement de mode de pensée. Tandis que les promoteurs, investis dans la décarbonation de leurs activités, restent prudents vis-à-vis du zéro émission nette. Les réflexions portent aussi sur la densité urbaine, qui fait partie des réponses aux enjeux franciliens de pression sur le logement et de maîtrise de l’étalement urbain, mais séduit peu les habitants. Si des interrogations demeurent, l'aménagement durable se traduit déjà concrètement en Ile-de-France dans de nombreux quartiers à Saint-Ouen, à Ris-Orangis ou à Vélizy-Villacoublay.

Cet aménagement durable est enfin créateur d'une dynamique en matière d'économie circulaire, conduisant les acteurs de la fabrique de la ville à penser davantage recyclage ou réemploi. Et si la résilience - concept devenu incontournable avec la crise sanitaire - semble appeler à plus de sobriété, l'innovation et la technologie ont encore un rôle à jouer pour répondre à ces objectifs zéro.

Ce hors-série, réalisé en partenariat avec le Journal du Grand Paris propose un tour d'horizon de ces nouveaux concepts et de la manière dont ils sont aujourd'hui appliqués dans la région.