Nouveau Audits énergétiques pour les maisons individuelles et les copropriétés de moins de 50 lots Agrandir l'image

Audits énergétiques pour les maisons individuelles et les copropriétés de moins de 50 lots

Préconisations - analyse critique des audits et dispositifs existants

Neuf

L’objectif général de l’étude est de proposer des améliorations des pratiques des audits énergétiques (pour la rénovation en maison individuelle et copropriété de moins de 50 lots) en particulier dans leur capacité à convaincre les ménages de réaliser des travaux de rénovation et de viser un niveau élevé de performance[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs ADEME, VIVIANE HAMON CONSEIL, SOL.A.I.R, Pratico-Pratiques
Public(s) Bureaux d'études
Entreprises et fédérations professionnelles
Thématique Urbanisme et bâtiment
Collection Expertises
Date d'édition 2021
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 44 P + 94 P + 70 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

L’objectif général de l’étude est de proposer des améliorations des pratiques des audits énergétiques (pour la rénovation en maison individuelle et copropriété de moins de 50 lots) en particulier dans leur capacité à convaincre les ménages de réaliser des travaux de rénovation et de viser un niveau élevé de performance énergétique à cette occasion, compatible avec l’ambition nationale qui vise la rénovation de l’ensemble du parc des logements au niveau BBC à l’horizon 2050.

Dans ce cadre, la notion d’audit énergétique doit être comprise au sens large et recouvre toute approche d’évaluation qui comporte à la fois un diagnostic de l’existant et des recommandations de travaux d’amélioration. Cela comprend donc l’audit énergétique tel que défini par les textes officiels qui encadrent son éligibilité au CITE mais également les diagnostics ou évaluations énergétiques qui sont couramment utilisés aujourd’hui dans les dispositifs d’accompagnement des ménages et copropriétés, y compris ceux qui ne procèdent pas par calcul mais proposent des solutions techniques de référence (STR).

Les conclusions et recommandations viennent clore un processus d’étude qui s’est réparti sur environ deux années (2019-2020) qui ont été marquées à la fois par de fortes évolutions des politiques publiques relatives à la rénovation énergétique de l’habitat privé et des aides associées, ainsi que par la crise sanitaire du COVID 19 qui est venue perturber la conduite du travail, en particulier celle des modalités de l’enquête de terrain.

La méthodologie adoptée a compris trois phases principales:
Phase 1: Étude exploratoire et atelier de travail
Phase 2: «Vers l’audit idéal»
Phase 3: Préconisations