Méthodes d'estimation et d'optimisation des quantités de terres polluées à traiter. Retour d'expérience sur la validité des estimations à partir de données réelles Agrandir l'image

Méthodes d'estimation et d'optimisation des quantités de terres polluées à traiter. Retour d'expérience sur la validité des estimations à partir de données réelles

14-0515/1A

Neuf

L'estimation des quantités de terres à dépolluer est une préoccupation majeure des acteurs de la gestion des sites et sols pollués. En effet, les écarts avec les quantités réellement dépolluées ont des conséquences importantes en termes financiers (p.ex. dépassement de budget), temporels (p.ex. retards pris sur les travaux de[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs RECORD
Public(s) Entreprises et fédérations professionnelles
Thématique Sols pollués
Collection Expertises
Date d'édition 2016
Type de document Etude / Recherche
Référence Ademe 14-0515/1A
Nb. de pages 162 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

L'estimation des quantités de terres à dépolluer est une préoccupation majeure des acteurs de la gestion des sites et sols pollués. En effet, les écarts avec les quantités réellement dépolluées ont des conséquences importantes en termes financiers (p.ex. dépassement de budget), temporels (p.ex. retards pris sur les travaux de reconversion de sites), sanitaires et environnementaux (p.ex. risque d'exposition en cas de pollution résiduelle). Or de nombreux facteurs conduisent à des écarts parfois significatifs entre diagnostic et dépollution : complexité du contexte de pollution, caractérisation insuffisante, méthode d'estimation des quantités inappropriée, etc.
Par rapport à ce contexte, l'étude identifie, sur la base d'un retour d'expérience sur 23 jeux de données industrielles et d'une enquête préalable auprès de professionnels des sites et sols pollués, les méthodologies les plus pertinentes pour optimiser les estimations des quantités de terres à dépolluer. L'étude fournit de plus des résultats chiffrés des écarts observés en situation réelle, qui viennent conforter les impressions ressenties par les professionnels dans le cadre de leur activité.
Les résultats obtenus conduisent à des recommandations opérationnelles visant à améliorer la qualité des prédictions de quantités de terres/polluants en phase diagnostic. Elles concernent les conditions d'investigation, les méthodes d'estimation et leurs conditions de mise en oeuvre, l'influence de la complexité des situations de pollution et l'intensité des contrôles en cours de dépollution. La pertinence de ces recommandations a été assurée par l'implication d'une quinzaine d'acteurs reconnus pour leur expertise dans le domaine des sites et sols pollués.

Documents liés