Prise en compte des notions d'incertitude dans la gestion des sites et sols pollués Agrandir l'image

Prise en compte des notions d'incertitude dans la gestion des sites et sols pollués

Neuf

Ce document porte sur la prise en compte des notions d'incertitude dans la gestion des sites et sols pollués (SSP). Il s'attache à identifier des sources d'incertitude aux différentes étapes du cycle de la donnée, qui va de l'échantillonnage des milieux, à l'utilisation des informations collectées pour définir des choix[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs GUYONNET Dominique, DUBOIS D, DE FOUQUET C, GHESTEM JP, LEPROND Hubert, ATTEIA Olivier, COME J-M, BRGM, ADEME
Co-auteur(s) ECOLE DES MINES DE PARIS, ENSEGID, GINGER BURGEAP, IRIT
Public(s) Bureaux d'études
Entreprises et fédérations professionnelles
Collectivités territoriales
Secteur de la recherche
Thématique Sols pollués
Collection Expertises
Date d'édition 2019/11
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 61 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Ce document porte sur la prise en compte des notions d'incertitude dans la gestion des sites et sols pollués (SSP). Il s'attache à identifier des sources d'incertitude aux différentes étapes du cycle de la donnée, qui va de l'échantillonnage des milieux, à l'utilisation des informations collectées pour définir des choix de gestion, en passant par l'analyse, la représentation, l'interprétation, etc.
Les «sources d'incertitudes» peuvent être liées, soit au caractère aléatoire des phénomènes et qui peuvent être décrits (incertitude d'origine «stochastique»), soit liées au caractère incomplet et/ou imprécis de la connaissance de ces phénomènes (incertitude d'origine «épistémique»).
S'il n'existe pas de méthode «passe-partout» pour gérer les incertitudes de manière générique en contexte SSP, on peut néanmoins promouvoir une certaine cohérence entre le choix des méthodes et la nature des informations dont on dispose dans la pratique. Cette recherche de cohérence devrait favoriser des choix de gestion plus fiables et robustes.
Par ailleurs, la gestion des incertitudes ne peut s'appuyer uniquement sur des approches purement calculatoires, et devrait également faire appel aux sciences humaines et sociales pour que les incertitudes soient intégrées dans une compréhension partagée des enjeux liés aux SSP.

Documents liés