Nouveau Mobilités, accélération sur la décarbonation Agrandir l'image

Mobilités, accélération sur la décarbonation

011973

Neuf


Mobilités : accélérationsur la décarbonation

Les mobilités dans leur ensemble, secteur qui émet le plus de gaz à effet de serre en Ile-de-France, constituent une priorité pour tenter de ralentir les effets du changement climatique. De nombreux acteurs sont donc passés à l’action pour faire évoluer les pratiques dans une[…]

 Plus de détails

Déclinaisons
  • Format électronique

Fiche technique

Auteurs RAPHAEL RICHARD
Co-auteur(s) ADEME ILE-DE-FRANCE
Public(s) Entreprises et fédérations professionnelles
Collectivités territoriales
Administration publique
Thématique Mobilité et transport
Air et bruit
Collection Hors collection
Éditeur(s) JGPmedia / ADEME IDF
Date d'édition 2022/09
Référence Ademe 011973
Nb. de pages 52 P
Format pdf/A4
Langue FR
Périmètre de publication Régional

En savoir plus


Mobilités : accélérationsur la décarbonation

Les mobilités dans leur ensemble, secteur qui émet le plus de gaz à effet de serre en Ile-de-France, constituent une priorité pour tenter de ralentir les effets du changement climatique. De nombreux acteurs sont donc passés à l’action pour faire évoluer les pratiques dans une région dans laquelle la marche reste le moyen de déplacement le plus important, mais où les alternatives à la voiture individuelle peinent à convaincre lesautomobilistes, malgré un des réseaux de transport collectif les plus denses au monde.

Et si la pandémie de Covid-19 a semblé un temps pouvoir faire bouger les lignes, la situation est quasiment revenue aujourd'hui comme avant la crise sanitaire.
A l'exception du vélo qui fait une percée importante chez les usagers, grâce au développement des infrastructures et des services (force de l'aide à l'achat, véligo…) porté par les pouvoirs publics, tout en atteignant une part modale qui reste modeste.

Sous l'impulsion de l’application de la zone à faibles émissions, les automobiles et autres véhicules thermiques ont aussi entamé leur transition, avec une batterie de solutions qui se développe en fonction des besoins. L'électrique pour les voitures, le gaz et demain l'hydrogène offrent des options pour les camions, bus et bateaux.
Bien que le rythme s'accélère dans cette décarbonation de la mobilité, les freins financiers demeurent toutefois importants pour de nombreux habitants et professionnels, malgré les aides existantes.

Il faut donc continuer à creuser dans de multiples directions pour proposer des solutions à tous. Le réseau de transport collectif continue ainsi son déploiement, notamment avec le Grand Paris express, tandis que celui existant est en plein « verdissement ». Le covoiturage semble désormais plus répandu, le transport à la demande se cherche encore, et le buzz sur le véhicule autonome est retombé.

Dans ce secteur aux multiples visages, ce hors-série, réalisé en partenariat avec l'Ademe Ile-de-France, fait le point sur le développement des différentes technologies et leur intérêt environnemental. Il démontre la volonté des acteurs publics et privés de vouloir accompagner cette transition majeure qui doit, à la fois, participer à améliorer la qualité de l'air de l'Ile-de-France et contribuer à l'objectif zéro carbone à l'horizon 2050.