Nouveau AIR : Modélisation des Emissions et Sensibilisation  Projet ARMINES Agrandir l'image

AIR : Modélisation des Emissions et Sensibilisation Projet ARMINES

Neuf

Les outils actuels de monitoring de la qualité de l’air ne permettent pas d’isoler et estimer avec précision la part d’émissions en usage réel due au transport routier ainsi que leur localisation spatiale. Par conséquent, il s’avère difficile pour les villes de prendre les bonnes décisions en matière d’aménagement de[…]  Plus de détails

Télécharger les fichiers

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs IFP Energies Nouvelles, ARIA TECHNOLOGIES
Co-auteur(s) ATMO SUD, ADEME
Public(s) Entreprises et fédérations professionnelles
Collectivités territoriales
Secteur de la recherche
Thématique Recherche et Innovation
Mobilité et transport
Air et bruit
Collection Expertises
Date d'édition 2020/09
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 15 P + 74 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Les outils actuels de monitoring de la qualité de l’air ne permettent pas d’isoler et estimer avec précision la part d’émissions en usage réel due au transport routier ainsi que leur localisation spatiale. Par conséquent, il s’avère difficile pour les villes de prendre les bonnes décisions en matière d’aménagement de l’infrastructure routière et de législation pour améliorer la qualité de l’air sans avoir à disposition des outils précis d’évaluation et de projection d’impact des mesures envisagées sur les émissions polluantes du transport routier et les concentrations de polluants. L’objectif du projet AIRMES est de construire une méthodologie de descente d’échelle spatiale (typiquement de l’ordre de 10 mètres) et temporelle (typiquement de l’ordre de 5 minutes), par rapport aux outils utilisés en routine aujourd’hui, afin d’avoir une carte de la qualité de l’air plus précise. Cet objectif est atteint grâce aux données de conduite en usage réel acquises à haute fréquence (1 Hz) par le capteur GPS du smartphone et collectées sur le territoire français par les utilisateurs de l’application Geco air (développée par IFPEN avec le soutien de l’ADEME). L’expérimentation du projet a été effectuée dans le quartier Euroméditerranée (Euromed) de Marseille.