Nouveau Comment mener la filière photovoltaïque vers l'excellence environnementale ? Agrandir l'image

Comment mener la filière photovoltaïque vers l'excellence environnementale ?

Feuille de route, benchmark, rapport final et synthèse des travaux

Neuf

Le développement des énergies renouvelables est un des moyens majeurs de lutte contre le changement climatique et contre les risques d’épuisement des ressources mais il n’est cependant pas totalement neutre en termes d’impacts environnementaux ; même si ceux-ci sont minimes comparés à d’autres filières de production d’énergies conventionnelles (charbon, pétrole[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs In Extenso Innovation Croissance, ADEME
Public(s) Bureaux d'études
Entreprises et fédérations professionnelles
Thématique Energies renouvelables, réseaux et stockage
Collection Expertises
Date d'édition 2021/04
Type de document Position de l'ADEME
Nb. de pages 31 P 79 P 2 P 26 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Le développement des énergies renouvelables est un des moyens majeurs de lutte contre le changement climatique et contre les risques d’épuisement des ressources mais il n’est cependant pas totalement neutre en termes d’impacts environnementaux ; même si ceux-ci sont minimes comparés à d’autres filières de production d’énergies conventionnelles (charbon, pétrole par exemple), ou comparées à d’autres activités humaines.

Dans ce contexte de transition énergétique, le solaire photovoltaïque (PV) est aujourd’hui considérée au niveau mondial comme l’une des meilleures alternatives à l’utilisation des énergies fossiles. En France, la filière PV représentait, fin décembre 2020, une capacité totale de 10,9 GW et elle est amenée à atteindre, selon la Programmation Pluriannuelle de l’Energie, 20 GW en 2023 et jusqu’à 44 GW en 2028. Pour assurer son appropriation, la filière photovoltaïque se doit également d'être exemplaire au niveau environnemental.

Sur ce sujet, de nombreux travaux ont été menés en France, en Europe et à travers le monde pour tenter, d’abord d’évaluer, puis de limiter les impacts environnementaux du PV. Des documents prescriptifs, réglementaires, des guides de bonnes pratiques, des référentiels, des critères d’excellence, des labels ou encore des cadres normatifs ont vu le jour ou sont en cours d’élaboration pour tenir compte de ces enjeux.

C’est dans ce contexte que l’ADEME a piloté une étude visant à faire un état de l’art des documents des bonnes pratiques existantes, à travers une analyse bibliographique exhaustive et une consultation des acteurs de la filière. L’objectif est d’établir un panorama détaillé des enjeux environnementaux de la filière PV et des moyens de s’en prémunir ou de les diminuer. Ces moyens passent par des pratiques industrielles actuellement mises en ½uvre (ou envisagées) nécessaires à la prise en compte de leurs enjeux environnementaux; mais aussi par de potentielles nouvelles exigences ou prescriptions normatives ou réglementaires pour une prise en compte accrue des enjeux environnementaux. Ce panorama vise donc également à recueillir les points de vue et ressentis des parties prenantes sur les capacités de la filière à évoluer vers une meilleure exemplarité environnementale et sur les retombées et conséquences à long terme de ces potentielles nouvelles exigences.
L’ensemble de ces réflexions a permis de nourrir la construction d’une feuille de route environnementale pour la filière française du photovoltaïque. Les actions constituant cette feuille de route ont vocation à mettre en ½uvre à court, moyen et long terme la stratégie de la filière PV française afin que celle-ci réduise petit à petit son empreinte environnementale.