Nouveau Etude des gisements et des causes des invendus non alimentaires et de leurs voies d'écoulement Agrandir l'image

Etude des gisements et des causes des invendus non alimentaires et de leurs voies d'écoulement

Etat des lieux, projection à moyen terme et conséquences d'organisation pour les organismes du don

Neuf

La Loi AGEC interdit la destruction de produits non-alimentaires invendus, or la connaissance de ces gisements est à ce jour très partielle.

Au travers d’entretiens dirigés vers les principaux acteurs et d’enquêtes auprès de 500 établissements, l’étude apporte des éclairages nouveaux quant aux principales causes de ces invendus et les voies[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs ADEME
Co-auteur(s) INEXTENSO INNOVATION CROISSANCE, PHENIX, CREDOC
Public(s) Bureaux d'études
Entreprises et fédérations professionnelles
Thématique Déchets/Economie circulaire
Consommer autrement
Collection Expertises
Date d'édition 2021/11
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 158 P + 24 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

La Loi AGEC interdit la destruction de produits non-alimentaires invendus, or la connaissance de ces gisements est à ce jour très partielle.

Au travers d’entretiens dirigés vers les principaux acteurs et d’enquêtes auprès de 500 établissements, l’étude apporte des éclairages nouveaux quant aux principales causes de ces invendus et les voies d’écoulement actuelles. Pour la première fois, 12 secteurs d’activités ont été analysés pour obtenir des éléments quantitatifs et qualitatifs afin de mieux comprendre l’origine de ces invendus et les actions d’ores et déjà mises en place : Produits d’entretien, Fournitures scolaires et de bureau, Electroménager, Jeux et jouets, Puericulture, Vêtements et chaussures, Linge de maison et vaissellerie, Ameublement, Equipement de la maison, Articles et équipements de sport, Produits culturels

Un travail important sur des scénarios prospectifs permet également une projection à 5 ans partagée avec les différents secteurs d’activités.

Enfin, compte tenu de la place centrale jouée par les associations du don non alimentaire, un focus particulier a été apporté afin d’anticiper les conséquences de la Loi sur leurs organisations actuelles et d’apporter des recommandations.