Nouveau Etude TRANSPHERES Agrandir l'image

Etude TRANSPHERES

Enquête sur les transferts de comportements en faveur de l’environnement entre le lieu d’habitation et le lieu de travail

Neuf

Cette enquête menée en 2020 avait vocation à mesurer le poids des « transféreurs » dans la population des salariés et à comprendre ce phénomène.
La grande majorité des salariés interrogés (86%) se considère comme « transféreur » de comportements en faveur de l’environnement entre leur domicile et leur travail (ou[…]  Plus de détails

Télécharger les fichiers

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs LABBOUZ Delphine, BRISEPIERRE Gaëtan, AUZOULT Laurent, BOREL Cédric, IFPEB, ADEME, Laboratoire EPSYLON, Gaêtan Brisepierre Sociologue-GBS, a4mt
Public(s) Entreprises et fédérations professionnelles
Secteur de la recherche
Thématique Recherche et Innovation
Consommer autrement
Collection Expertises
Date d'édition 2020/12
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 15 P + 69 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Cette enquête menée en 2020 avait vocation à mesurer le poids des « transféreurs » dans la population des salariés et à comprendre ce phénomène.
La grande majorité des salariés interrogés (86%) se considère comme « transféreur » de comportements en faveur de l’environnement entre leur domicile et leur travail (ou vice versa). Il existe cependant une pluralité de profils de transféreurs en fonction du degré d’avancement des transferts mis en pratique. La majorité des transféreurs (63%) l’est à un degré intermédiaire, c’est-à-dire qu’ils ont déjà transféré plusieurs comportements en faveur de l’environnement entre leurs sphères de vie.
Le transfert de comportements en faveur de l’environnement est un phénomène éminemment collectif qui pourrait être davantage soutenu par les organisations. Elles jouent en effet un rôle décisif pour permettre aux transféreurs d’agir et ainsi accélérer leur propre transition écologique.

Documents liés