Détermination de facteurs d'émission de polluants des foyers domestiques alimentés au bois Agrandir l'image

Détermination de facteurs d'émission de polluants des foyers domestiques alimentés au bois

Neuf

Des facteurs d'émission moyens en monoxyde de carbone (CO), Composés organiques volatils totaux (COVT) et particules totales sont déterminés dans cette étude. Il est important d'améliorer la connaissance des Facteurs d'émission (FE) du secteur résidentiel, liés à la combustion du bois dans les foyers domestiques, notamment concernant les technologies performantes[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs Serge COLLET, ADEME, INERIS, CITEPA
Public(s) Collectivités territoriales
Administration publique
Thématique Air et bruit
Collection Expertises
Date d'édition 2016/05
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 12 P + 77 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Des facteurs d'émission moyens en monoxyde de carbone (CO), Composés organiques volatils totaux (COVT) et particules totales sont déterminés dans cette étude. Il est important d'améliorer la connaissance des Facteurs d'émission (FE) du secteur résidentiel, liés à la combustion du bois dans les foyers domestiques, notamment concernant les technologies performantes récemment commercialisées et différents paramètres pouvant impacter ces émissions.
Les inventaires nationaux d'émissions de polluants atmosphériques réalisés par le Centre interprofessionnel d'études de la pollution atmosphérique (CITEPA) montrent que la part de la combustion du bois des foyers domestiques dans les émissions françaises est importante. Ces inventaires sont basés sur des estimations de facteurs d'émission entachées d'une incertitude élevée.
Pour cette étude, un plan d'expérience est réalisé, faisant varier plusieurs paramètres liés à l'usage par les particuliers d'appareils de chauffage individuel au bois et pouvant influer sur les émissions.
Les FE mesurés dans cette étude sont sensiblement inférieurs à ceux obtenus dans le cadre d'une autre étude (similaire menée au moyen du même plan d'expérience en 2001). Les émissions de CO, COVT et particules totales ont diminué respectivement de 44 %, 47 % et 33 % entre ces deux études. Parmi les paramètres testés, l'allure de fonctionnement et l'essence de bois jouent un rôle significatif sur les émissions de polluants. Il apparaît que le chêne brûlé dans des appareils étanches est particulièrement émissif du fait d'un manque probable d'air primaire lors de sa combustion.