Caractérisation physico-chimique de la pollution particulaire dans les mégapoles contrastées Agrandir l'image

Caractérisation physico-chimique de la pollution particulaire dans les mégapoles contrastées

Neuf

Ce travail de thèse a permis la caractérisation physico-chimique des aérosols affectant l'atmosphère de deux mégapoles (Paris et Le Caire) pour lesquelles la granulométrie et la composition chimique de la phase particulaire étaient encore mal connues. Cette caractérisation s'appuie sur des mesures de terrain effectuées lors de suivis pluriannuels[…]
 Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs FAVEZ Olivier, UNIVERSITE PARIS VII-DENIS DIDEROT, CEA
Public(s) Collectivités territoriales
Secteur de la recherche
Administration publique
Thématique Air et bruit
Collection Expertises
Date d'édition 2018/02
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 208 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Ce travail de thèse a permis la caractérisation physico-chimique des aérosols affectant l'atmosphère de deux mégapoles (Paris et Le Caire) pour lesquelles la granulométrie et la composition chimique de la phase particulaire étaient encore mal connues. Cette caractérisation s'appuie sur des mesures de terrain effectuées lors de suivis pluriannuels ainsi que lors de campagnes d'observation intensives ciblées. Elle repose sur l'échantillonnage et l'analyse par classes de taille des principales espèces chimiques, ainsi que sur des mesures physiques (masse, nombre, granulométrie, propriétés optiques) réalisées in situ.
L'étude des variations saisonnières permet l'identification des principales sources de particules, et des principaux mécanismes de formation secondaire et de transformation de l'aérosol.
Différents aspects de la pollution particulaire au sein des deux mégapoles sont étudiés de façon détaillée : La mesure et composition chimique des composés semi-volatils à Paris, l'impact sanitaire de l'aérosol parisien, les propriétés physico-chimiques de la phase particulaire au Caire lors de la saison du « Black Cloud » et les mécanismes de formation de l'aérosol organique secondaire.
Enfin, la mise en perspective des résultats obtenus par comparaison avec une troisième mégapole (Pékin) offre l'opportunité d'étudier les principales sources d'émission et les principaux mécanismes de transformation de l'aérosol urbain pour des situations climatiques et économiques très contrastées.
Ce travail apporte, en outre, une base de données détaillée susceptible d'aider à la modélisation des mécanismes qui régissent la qualité de l'air dans les mégapoles, et de leurs impacts environnementaux.

En savoir plus, le manuscrit de la thèse est à télécharger