Prise en compte de la variabilité spatio-temporelle des émissions d'ammoniac liées à la fertilisation azotée en France et développement de métamodèles prédictifs Agrandir l'image

Prise en compte de la variabilité spatio-temporelle des émissions d'ammoniac liées à la fertilisation azotée en France et développement de métamodèles prédictifs

Neuf

Dans un contexte de réduction des impacts des pratiques agricoles sur la santé humaine et sur les écosystèmes, il est nécessaire de bien prendre en compte la volatilisation d'ammoniac dans les inventaires d'émissions, la compréhension du devenir de l'azote après fertilisation et la modélisation de la qualité de l'air. Etant[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs RAMANANTENASOA, Maharavo Marie Julie, Université Paris-Saclay, INRA, AgroParisTech, ADEME
Public(s) Monde de la recherche
Thématique Air et bruit
Sols pollués
Collection Expertises
Date d'édition 2018
Type de document Recherche & Innovation
Nb. de pages 171 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Dans un contexte de réduction des impacts des pratiques agricoles sur la santé humaine et sur les écosystèmes, il est nécessaire de bien prendre en compte la volatilisation d'ammoniac dans les inventaires d'émissions, la compréhension du devenir de l'azote après fertilisation et la modélisation de la qualité de l'air. Etant donné le poids de la fertilisation azotée dans le total des émissions nationales de NH3, cette dernière constitue un levier important pour réduire les émissions de NH3. Les inventaires nationaux actuels, basés sur l'utilisation de facteurs d'émission par défaut, souffrent d'un manque de description spatiale et temporelle, rendant difficile l'élaboration des politiques de réduction efficaces des émissions. Par ailleurs, même s'il existe à l'heure actuelle des modèles qui simulent de manière globale le devenir de l'azote sur le cycle de la culture, la volatilisation de NH3 n'est pas toujours prise en compte, et si elle l'est, les modules de volatilisation sont souvent relativement frustres et n'ont été que partiellement validés. Il existe pourtant des modèles dédiés exclusivement à la volatilisation de NH3 au champ, mais leurs exigences en données et paramètres d'entrée et leur temps de calcul limitent leur utilisation à grande échelle sur de nombreux sites géographiques pendant plusieurs années, ainsi que leur intégration dans des modèles opérationnels de prédiction de la qualité de l'air, ou des outils d'aide à la décision ou d'évaluation environnementale en termes de fertilisation azotée.Cette thèse propose des nouveaux outils. Le premier outil, CADASTRE_NH3, permet de décrire et d'analyser la variabilité spatio-temporelle des émissions de NH3 liées à la fertilisation azotée. Il couple le modèle de processus Volt'Air avec des bases de données géo-référencées sur les facteurs agro-pédoclimatiques à l'échelle nationale. Cette approche d'inventaires des émissions a montré sa capacité à capturer les variabilités spatio-temporelles de l'utilisation d'azote et des émissions de NH3 qui en résultent, et à prendre en compte l'effet des interactions des facteurs pédologiques et/ou climatiques sur les émissions. La confrontation des résultats de l'outil CADASTRE_NH3 avec les inventaires officiels français montrent de fortes convergences en ce qui concerne les quantités d'azote utilisé et les émissions de NH3 en France pour l'année 2005-06, mais aussi des divergences notamment pour le cas des produits résiduaires organiques. Le deuxième type d'outils correspond aux méta-modèles dérivés de Volt'Air pour prédire les taux d'émissions de NH3 après application d'engrais azotés. Ces méta-modèles présentent de nombreux avantages pratiques du fait de leur simplicité et opérationnalité. Ils ont des potentiels d'utilisation prometteurs pour accompagner la prise de décision en terme de conditions d'utilisation des engrais et également pour appuyer les politiques de réduction des émissions à travers par exemple la réalisation des tests de scénarios.Il serait cependant intéressant de confronter les outils développés dans le cadre de cette thèse avec des données expérimentales pour évaluer leur performance respective et valider l'ensemble de nos approches. Il serait également intéressant de développer des méta-modèles dynamiques dérivés du modèle Volt'Air capables de décrire la dynamique des flux de NH3 liés à l'application des engrais azotés pour être intégrés comme modules simples de volatilisation de NH3 dans des modèles agronomiques et atmosphériques.