Nouveau Etude énergétique, économique et environnementale du transport routier à horizon 2040 (E4T 2040) Agrandir l'image

Etude énergétique, économique et environnementale du transport routier à horizon 2040 (E4T 2040)

Neuf

Dans la continuité de l’étude E4T publiée en avril 2018, l’ADEME et l’IFPEN ont complété les travaux d’évaluation Energétique, Economique et Environnementale de plusieurs technologies de propulsion de transport routier, pour 2020 et de façon prospective pour 2040.
Elargie à de nouvelles familles de véhicules, l’étude finalisée début 2022 compare différentes[…]  Plus de détails

Déclinaisons
  • Format électronique

Fiche technique

Auteurs IFP Energies Nouvelles
Public(s) Entreprises et fédérations professionnelles
Grand public
Thématique Mobilité et transport
Collection Expertises
Date d'édition 2022/06
Nb. de pages 127 P
Format pdf/A4
Langue FR
Périmètre de publication National

En savoir plus

Dans la continuité de l’étude E4T publiée en avril 2018, l’ADEME et l’IFPEN ont complété les travaux d’évaluation Energétique, Economique et Environnementale de plusieurs technologies de propulsion de transport routier, pour 2020 et de façon prospective pour 2040.
Elargie à de nouvelles familles de véhicules, l’étude finalisée début 2022 compare différentes filières énergétiques et technologiques.
Si, depuis sa finalisation, le contexte mondial a largement bousculé certaines hypothèses (notamment sur le prix des énergies), elle permet d’éclairer les voies à privilégier pour décarboner la mobilité, tout en restant économiquement compatibles avec une diffusion large.
En complément, une estimation de l’impact de divers scénarios de politiques publiques (aides de type bonus écologique, taxation spécifique sur les carburants pétroliers, amplitude de taxation du carbone) sur les émissions de carbone du parc automobile a été menée. Les résultats précédents (énergétiques, économiques et environnementaux) ont été introduits dans un modèle de comportement d’achat automobile, permettant de simuler l’évolution de la composition technologique et de l’activité du parc automobile, et donc d’évaluer l’évolution temporelle de ses émissions.