Nouveau ACV impacts filière compostage méthanisation Agrandir l'image

ACV impacts filière compostage méthanisation

Neuf

La LOI du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire prévoit que tous les particuliers disposent d’une solution pratique de tri à la source de leurs DCT avant la fin 2023.Dans ce contexte, l’ADEME a souhaité comparer l’intérêt environnemental, par la méthode d’Analyse[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs ADEME, EVALUATION ET ACCOMPAGNEMENT (EVEA), S3D
Public(s) Bureaux d'études
Entreprises et fédérations professionnelles
Collectivités territoriales
Secteur agricole
Secteur de la recherche
Thématique Déchets/Economie circulaire
Collection Expertises
Date d'édition 2021
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 125 P + 16 P + 10 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

La LOI du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire prévoit que tous les particuliers disposent d’une solution pratique de tri à la source de leurs DCT avant la fin 2023.Dans ce contexte, l’ADEME a souhaité comparer l’intérêt environnemental, par la méthode d’Analyse de Cycle de Vie (ACV) de différentes filières de traitement biologiques des déchets alimentaires: par compostage domestique, compostage partagé, compostage industriel, méthanisation à la ferme et méthanisation centralisée.

Il ressort de cette ACV que les impacts négatifs sur l’environnement sont principalement dus aux émissions azotées, phosphorées et carbonées au cours des procédés (compostage ou méthanisation) et lors de l’épandage du compost et du digestat. De plus, les pratiques d’épandage conditionnent fortement les impacts liés à la valorisation des composts et des digestats.

Concernant les impacts potentiellement évités, la valorisation agronomique du compost et des digestats est le principal levier qui permet de dégager des bénéfices environnementaux grâce à la substitution d’un amendement pour le compost, et d’un fertilisant pour le digestat. La production d’énergie dans le cas de la méthanisation présente également un intérêt significatif en termes d’impacts évités, en substitution au mix électrique dans le cas d’une valorisation par cogénération, et au gaz naturel lors d’une valorisation par injection