Nouveau Economie circulaire et emplois en Hauts-de-France Agrandir l'image

Economie circulaire et emplois en Hauts-de-France

011261

Neuf

En 2016, la Région Hauts-de-France, nouvellement créée, a décidé d’amplifier la Troisième Révolution Industrielle (rev3), nouveau modèle économique basé notamment sur la Transition Energétique et Ecologique et source de création et de reconversion d’emplois locaux.
La transformation de nos modèles de production et consommation nécessite une approche globale dans tous les[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs ADEME HAUTS-DE-FRANCE
Public(s) Entreprises et fédérations professionnelles
Collectivités territoriales
Thématique Déchets/Economie circulaire
Collection Expertises
Date d'édition 2020/10
Type de document Synthèse d'expertise
Référence Ademe 011261
EAN format impression 9791029716393
EAN format numérique 9791029716409
Nb. de pages 20 P + 2 P + 2 P + 2 P + 2 P + 8 P
Format pdf/A4
Imprimé/A4
Langue FR

En savoir plus

En 2016, la Région Hauts-de-France, nouvellement créée, a décidé d’amplifier la Troisième Révolution Industrielle (rev3), nouveau modèle économique basé notamment sur la Transition Energétique et Ecologique et source de création et de reconversion d’emplois locaux.
La transformation de nos modèles de production et consommation nécessite une approche globale dans tous les domaines : production de biens et services, consommation par tous les acteurs publics, privés et citoyens, et gestion des déchets, pour un usage optimisé des ressources matières.
Suite au premier travail prospectif relatif aux enjeux énergétiques et emplois en 2017-2018, l’ADEME Hauts-de-France, le Conseil Régional, la Chambre de Commerce et d’Industrie Régionale, la Préfecture de région et la Mission rev3 ont engagé un nouveau travail visant à doter la région d’une vision concrète et partagée de la transition vers une économie circulaire à moyen et long termes.
Il s’agit donc de proposer collectivement des scénarios aux horizons 2030 et 2050, portant sur 4 secteurs stratégiques en Hauts-de-France (performance énergétique du logement, plasturgie, textile et alimentation), en y intégrant l’apport de la bioéconomie. Les scénarios reposent sur des objectifs à atteindre, l’identification des leviers d’action mobilisables, ainsi que la quantification des bénéfices associés en termes d’usage des ressources, de création d’emplois et d’activités économiques dans la région.