Impacts sanitaires et environnementaux des points d'apport volontaire des biodéchets Agrandir l'image

Impacts sanitaires et environnementaux des points d'apport volontaire des biodéchets

Neuf

Cette étude permet de faire un état des lieux des risques sanitaires et des nuisances éventuelles liés à l’implantation de points d’apport volontaire de biodéchets (PAV) et des sites de compostage partagés.
Le suivi expérimental de 6 PAV en fonctionnement, a montré que ces derniers peuvent générer de faibles productions de[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs ADEME, ASSOCIATION RITTMO AGROENVIRONNEMENT, ORGANEO
Public(s) Bureaux d'études
Collectivités territoriales
Secteur de la recherche
Thématique Déchets/Economie circulaire
Collection Expertises
Date d'édition 2020/04
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 22 P + 70 P + 1 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Cette étude permet de faire un état des lieux des risques sanitaires et des nuisances éventuelles liés à l’implantation de points d’apport volontaire de biodéchets (PAV) et des sites de compostage partagés.
Le suivi expérimental de 6 PAV en fonctionnement, a montré que ces derniers peuvent générer de faibles productions de CO2, surtout lorsque le taux de remplissage est élevé. Les nuisances olfactives observées sont principalement ressenties durant la période estivale et s’accompagnent d’une gêne occasionnée par la présence d’insectes (mouches). De plus, la présence de microorganismes pathogènes a été mesurée dans les PAV avec un risque très faible mais nécessite de renforcer les actions de lavage, notamment extérieur, de ces équipements.
Les enquêtes réalisées ont montré que la présence de rats est rare et essentiellement liée à leur accès direct aux biodéchets. Il est donc recommandé de choisir un matériel étanche à l’intrusion de ces rongeurs et d’éviter les dépôts sauvages. Concernant les aires de compostage partagé, les principales nuisances concernent les moucherons et les mauvaises odeurs. Il est important de respecter les bonnes pratiques de compostage: formation, signalétique et matériel adapté pour éviter ces nuisances.