Prévenir le gaspillage des objets par sa prise de conscience Agrandir l'image

Prévenir le gaspillage des objets par sa prise de conscience

Neuf

L'objectif de Consci-Gaspi est de comprendre dans quelle mesure les individus sont conscients du gaspillage des objets. Des études sur les représentations sociales du gaspillage des objets permettent de savoir que les individus associent le terme à des biens consommables (alimentaire, eau, énergie), à une pratique (jeter) avec l'idée de[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs BELDJERD Sofian, DELACROIX Éva, GUILLARD Valérie, GUILLAUME Johnson, ROUX Dominique, UNIVERSITE POITIERS, UNIVERSITE PARIS IX-DAUPHINE, UNIVERSITE REIMS CHAMPAGNE-ARDENNE
Public(s) Collectivités territoriales
Associations
Monde de la recherche
Thématique Déchets/Economie circulaire
Consommer autrement
Collection Expertises
Éditeur(s) ADEME
Date d'édition 2019/01
Type de document Étude
Nb. de pages 125 P + 19 P + 21 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

L'objectif de Consci-Gaspi est de comprendre dans quelle mesure les individus sont conscients du gaspillage des objets. Des études sur les représentations sociales du gaspillage des objets permettent de savoir que les individus associent le terme à des biens consommables (alimentaire, eau, énergie), à une pratique (jeter) avec l'idée de destruction des utilités.

Des entretiens suivis d'observations à domicile montrent que le gaspillage des objets est très rarement évoqué spontanément. Il s'explique par une distance aux objets et à leur utilité et ce lors des différentes phases du processus de consommation (acquisition - usage/stockage - débarrassage). Gaspiller est une pratique (au sens de la théorie des pratiques).

Les membres des fractions cultivées des classes moyennes se montrent très sensibles à la portée morale du devenir des objets, membres qui, in fine, ont une connaissance assez limitée des circuits de recyclage et de réemploi.

Enfin, les membres de la diaspora d'Afrique Sub-Saharienne en France ont une certaine conscience du gaspillage en France et envoient l'excédent dans leurs pays d'origine. Ils ne se rendent toutefois pas compte des déchets potentiels que ces envois pourront générer.

Documents liés