Etude des pratiques, discours et représentations relatifs au gaspillage et au gâchis Agrandir l'image

Etude des pratiques, discours et représentations relatifs au gaspillage et au gâchis

LEPDIR-GAGA. Rapport de recherche

Neuf

Sensibiliser à l'évitement du gaspillage passe inévitablement par une communication alertant sur ses conséquences et les moyens de s'en préserver. Mais comment communiquer à ce sujet ? Peut-on parler de gaspillage pour tous types de consommations évitables sachant que, dans son usage actuel, ce terme est fortement associé à la[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs BOULBRY Gaëlle, DUPRE Mickael, FERREIRA Émilie, JAHNICH Mathieu, RAMIREZ Valeria, COCO Cosme, UNIVERSITE DE BRETAGNE SUD, SIRCOME
Co-auteur(s) ADEME
Public(s) Collectivités territoriales
Secteur de la recherche
Thématique Déchets/Economie circulaire
Consommer autrement
Collection Expertises
Éditeur(s) ADEME
Date d'édition 2019/08
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 50 P + 39 P + 53 P + 46 P + 70 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Sensibiliser à l'évitement du gaspillage passe inévitablement par une communication alertant sur ses conséquences et les moyens de s'en préserver. Mais comment communiquer à ce sujet ? Peut-on parler de gaspillage pour tous types de consommations évitables sachant que, dans son usage actuel, ce terme est fortement associé à la stricte sphère alimentaire?
Le projet LEPDIR-GAGA porte sur l'étude des pratiques, discours et représentations relatifs au gaspillage. L'objectif est de voir dans quelle mesure la notion de gaspillage peut être utilisée par les acteurs afin d'inciter à des changements de pratiques et de comportements de la part des citoyens.
La première phase a permis d'analyser le discours public utilisant les termes de gaspillage et de gâchis (analyse Web des discours) et vérifier que ces termes sont déjà utilisés (même faiblement) pour désigner différentes formes de consommation évitable.
La deuxième phase s'est intéressée aux perceptions et pratiques associées au gaspillage des foyers français mais aussi des acteurs clefs du secteur par enquête qualitative. Et une étude quantitative (panel ELIPSS, 2600 répondants) permet de documenter les relations entre pratiques, attitudes, normes socilaes perçues et contrôle perçu dans 11 domaines du développement durable liés au gaspillage.
La troisième phase a étudié l'acceptabilité des notions de gaspillage et de gâchis par le biais d'observations des effets cognitifs et comportementaux entrainés par des campagnes de communications environnementales utilisant ces termes. Le rapport est accompagné de trois annexes :

  • Annexe 1. L'usage des concepts de « gaspillage » et de « gâchis » dans les discours pro-environnementaux,
  • Annexe 2. Les perceptions et actions déclarées en matière de lutte contre le gaspillage,
  • Annexe 3. Les représentations sociales associées aux gaspillages et gâchis,(enquêtes qualitatives et quantitatives)
  • Annexe 4. Les réactions cognitives et conatives des citoyens face à l'usage du concept de gaspillage dans les communications environnementales.

Documents liés