Notoriété de l'Ecolabel Européen (La) Agrandir l'image

Notoriété de l'Ecolabel Européen (La)

Edition 2018

Neuf

L'Ecolabel européen est connu par une plus grande partie de la population. Cette notoriété a beaucoup progressé (76% des personnes interrogées contre 70% en 2017) et se traduit dans les habitudes des français. 1 français sur 4 affirme avoir déjà acheté un produit ou utilisé un service avec l'Ecolabel européen.[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs OPINION WAY SAS
Co-auteur(s) ADEME
Public(s) Entreprises et fédérations professionnelles
Grand public
Thématique Déchets/Economie circulaire
Consommer autrement
Collection Expertises
Date d'édition 2018/03
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 10 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

L'Ecolabel européen est connu par une plus grande partie de la population. Cette notoriété a beaucoup progressé (76% des personnes interrogées contre 70% en 2017) et se traduit dans les habitudes des français. 1 français sur 4 affirme avoir déjà acheté un produit ou utilisé un service avec l'Ecolabel européen. Les produits avec l'Ecolabel européen les plus achetés par ces personnes sont les produits d'hygiène et d'entretien (58%) bien qu'il existe de nombreuses autres catégories de produit couverte par l'Ecolabel européen. Le niveau de connaissance des Français à son sujet reste encore faible bien qu'en progression. 11% de la population totale est en fait capable d'affirmer que l'Ecolabel européen garantit que les produits sont plus respectueux de l'environnement.

En ce qui concernent les labels environnementaux en général, les français expriment une certaine réserve.
Les français estiment que tous les labels ne se valent pas (83%), qu'ils ne savent pas exactement ce que garantissent les labels (79%) et enfin qu'ils sont trop nombreux (66%). Les labels environnementaux sont cités par 74% des français comme un critère de choix pour leurs achats. Pour autant, le critère «prix» reste essentiel et est suivi par le critère santé. Malgré l'importance qu'ils accordent aux labels environnementaux, les français sont peu nombreux à rechercher les labels quand ils achètent des produits et ce sont les labels qui portent sur les produits alimentaires qui sont privilégiés.