Nouveau Sensibilisation des éleveurs porcins à la réduction des émissions d'ammoniac Agrandir l'image

Sensibilisation des éleveurs porcins à la réduction des émissions d'ammoniac

AGR’AIR (édition 2017) - ENORQUA, Eleveurs NORmands pour améliorer la Qualité de l'Air

Neuf

Le projet ENORQUA (Eleveurs Normands pour la Qualité de l’Air) a permis de mobiliser 11 éleveurs de porcs en Normandie et de les accompagner dans l’investissement d’équipements au stockage ou à l’épandage permettant de réduire les émissions d’ammoniac (NH3). Les activités agricoles contribuent à la pollution atmosphérique, notamment avec des[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs ARIP Normande
Co-auteur(s) ADEME
Public(s) Entreprises et fédérations professionnelles
Collectivités territoriales
Secteur agricole
Administration publique
Thématique Produire autrement
Air et bruit
Collection Expertises
Date d'édition 2021/03
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 64 P + 4 P + 2 P + 4 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Le projet ENORQUA (Eleveurs Normands pour la Qualité de l’Air) a permis de mobiliser 11 éleveurs de porcs en Normandie et de les accompagner dans l’investissement d’équipements au stockage ou à l’épandage permettant de réduire les émissions d’ammoniac (NH3). Les activités agricoles contribuent à la pollution atmosphérique, notamment avec des émissions ammoniacales. L’ammoniac est un polluant précurseur à la formation de particules fines (les aérosols secondaires). Le secteur agricole est largement majoritaire dans les émissions d’ammoniac (NH3). En France, la contribution en 2017 de l’élevage porcin aux émissions ammoniacales totales du secteur agricole était estimée à 6,8 %.

Un bilan quantitatif sur la réduction des émissions d’ammoniac et un bilan qualitatif sur les pratiques engagées dans ces 11 exploitations ont pu être établis. Un état des lieux avant et après projet a été effectué (se basant sur 6 rampes à pendillards, 1 enfouisseur et 5 couvertures de fosses). Pour établir le bilan quantitatif, les valeurs d’excrétion standardisées (issues des données du RMT Elevages et Environnement 2016) ont été utilisées pour le calcul, via l’outil GEREP.

Sur les 11 élevages (12 au départ mais 1 exploitation n’a pas pu s’équiper), les investissements en matériels agricoles réalisés (couvertures de fosse, rampes à pendillard, enfouisseur) ont entrainé une réduction globale des émissions d’ammoniac (NH3) de 26 % sur les postes de stockage plus épandage (campagne culturale 2020), sachant que ces deux postes représentaient 52 % des émissions globales d’ammoniac avant ces investissements. À noter que la mise en place d’une bonne pratique au stockage a peu d’effet si elle n’est pas suivie de bonnes pratiques à l’épandage (volatilisation de l’azote stocké). Les éleveurs qui ont investi sur des couvertures de fosse utilisaient tous des équipements peu émissifs à l’épandage avant et après projet.

Le projet ENORQUA a été coordonné par l’Association Régionale Interprofessionnelle Porcine Normande (ARIP) avec l’appui de l’Union Normande des Groupements Porcs (UNGP). Il a permis de sensibiliser et de communiquer largement auprès des acteurs de la filière porcine sur l’interaction entre la « Qualité de l’Air » et les « pratiques agricoles », ainsi que sur les moyens de réduction des émissions de polluants (dont les avantages et limites à prendre en compte).