CABAIR. Chauffage au bois et gestion de la qualité de l'air : retour d'expériences internationales Agrandir l'image

CABAIR. Chauffage au bois et gestion de la qualité de l'air : retour d'expériences internationales

Neuf

Dans l'objectif d'améliorer la qualité de l'air en vallée de l'Arve, l'ADEME mène un programme de remplacement des appareils de chauffage anciens qui sont très polluants. Cette opération, pilote en France, nécessite des ajustements précis pour en faire une réussite et atteindre les objectifs attendus de réduction des émissions de[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs FRENETTE M, OGER K, ADEME, WIGWAM CONSEIL
Co-auteur(s) GUYADER Sylvie, sylvie.guyader@ademe.fr, GALSOMIES Laurence, laurence.galsomies@ademe.fr, HERBELOT Nadia, nadia.herbelot@ademe.fr, MARZIN Azadeh
Public(s) Bureaux d'études
Entreprises et fédérations professionnelles
Collectivités territoriales
Thématique Air et bruit
Collection Hors collection
Date d'édition 2013/05
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 58 P + 31 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Dans l'objectif d'améliorer la qualité de l'air en vallée de l'Arve, l'ADEME mène un programme de remplacement des appareils de chauffage anciens qui sont très polluants. Cette opération, pilote en France, nécessite des ajustements précis pour en faire une réussite et atteindre les objectifs attendus de réduction des émissions de particules dans l'air. Le bureau d'études Wigwam Conseil a réalisé, pour le compte de l'ADEME, la présente étude "CABAIR pour Chauffage au Bois et qualité de l'AIR" afin d'identifier d'autres opérations de ce type qui sont exemplaires, menées en dehors de la France. Trois opérations exemplaires sont analysées spécifiquement, pour en extraire les facteurs clés de réussite et d'échecs et ainsi transmettre à l'ADEME un ensemble de recommandations concrètes pour la vallée de l'Arve.

Ce rapport présente une synthèse sur les trois opérations investiguées (au Québec, Montana et New Hampshire) ainsi que des recommandations concrètes (40 au total) transmises à l'ADEME pour mener à bien en France ce premier programme de remplacement d'appareils de chauffage anciens. Des recommandations spécifiques sont également indiquées pour permettre la reproductibilité d'un tel programme innovant.