Etude de l'incidence sur les émissions d'ammoniac de différentes modalités d'évacuation des déjections en bâtiment d'élevages porcins Agrandir l'image

Etude de l'incidence sur les émissions d'ammoniac de différentes modalités d'évacuation des déjections en bâtiment d'élevages porcins

Neuf

En France, l'agriculture compte pour 98% des émissions d'ammoniac, 78% venant du secteur de l'élevage.
Parmi les techniques proposées pour réduire ces émissions en élevage porcins, celles visant à modifier la gestion des effluents au sein des bâtiments apparaissent de manière importante. Les références associées à ces[…]
 Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs GUINGAND Nadine, IFIP
Public(s) Entreprises et fédérations professionnelles
Secteur agricole
Thématique Air et bruit
Collection Expertises
Date d'édition 2012/01
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 99 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

En France, l'agriculture compte pour 98% des émissions d'ammoniac, 78% venant du secteur de l'élevage.
Parmi les techniques proposées pour réduire ces émissions en élevage porcins, celles visant à modifier la gestion des effluents au sein des bâtiments apparaissent de manière importante. Les références associées à ces techniques viennent de manière quasi exclusive des Pays du Nord de l'Europe.

Ce projet a permis l'obtention de références sur des techniques particulières de gestion des déjections pouvant s'adapter à tous les types d'élevages présents en France : la technique du «lisier flottant» et celle du «flushing».

Les essais en station expérimentale ont montré une réduction de 25% des émissions d'ammoniac et de 30 % des émissions d'odeurs avec la technique du « lisier flottant ». Dans les conditions d'études, le flushing a, quant à lui, conduit à une augmentation des émissions d'ammoniac et d'odeurs et une réduction des émissions de méthane. Aucune distinction notable n'a été observée entre un flushing avec une fraction liquide du lisier et un flushing à l'eau. Les mouvements imposés aux effluents au cours du flushing semblent générer des processus de volatilisations des gaz et des odeurs.