CORTEA 2014 : CARABLACK - Caractérisation des émissions atmosphériques de Black Carbon aux rejets de sources fixes Agrandir l'image

CORTEA 2014 : CARABLACK - Caractérisation des émissions atmosphériques de Black Carbon aux rejets de sources fixes

Neuf

La caractérisation du carbone suie ou black carbon (BC), dans les rejets à l'atmosphère des installations, a permis de mettre en avant, pour chaque méthode, ses points forts et ses limites. Aucune des méthodes n'apparait totalement satisfaisante en raison de leurs sensibilités respectives à différents facteurs, notamment liés à la[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs ADEME, INERIS, CITEPA, ATMO
Public(s) Bureaux d'études
Secteur de la recherche
Thématique Air et bruit
Collection Expertises
Date d'édition 2018/03
Type de document Synthèse d'expertise
Nb. de pages 20 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

La caractérisation du carbone suie ou black carbon (BC), dans les rejets à l'atmosphère des installations, a permis de mettre en avant, pour chaque méthode, ses points forts et ses limites. Aucune des méthodes n'apparait totalement satisfaisante en raison de leurs sensibilités respectives à différents facteurs, notamment liés à la matrice d'émissions.

Ces travaux ont permis toutefois permis de mettre en avant les problématiques suivantes :

  • Dans une future harmonisation des pratiques de mesure, les critères de sélection de la méthode retenue pourraient concerner la facilité de mise en oe½uvre, et le type d'impact évalué : la santé (davantage lié au carbone élémentaire) ou l'effet de serre (davantage lié au black carbone).
  • Le BC est considéré comme majoritairement présent dans les particules fines (PM2,5). Cependant, lorsque l'émission de particules de taille supérieure n'est pas négligeable, comme lors des essais de la présente étude, faut-il, selon l'objectif poursuivi, prendre en compte le BC émis dans les particules fines ou dans l'ensemble des particules ?
Compte-tenu de son impact sanitaire et de ses effets sur le climat, ces travaux ont permis d'améliorer les connaissances sur les méthodes de mesures de BC à l'émissions. L'INERIS a ainsi testé plusieurs adaptations de méthodes de mesures appliquées à l'air ambiant pour des mesures à l'émissions sur banc d'essais, puis sur des installations émettrices de ce composé : méthode optique automatique, méthodes par prélèvement sur filtre associées à une analyse thermique et à une analyse thermo-optique.