Ventilation double flux dans les bâtiments individuels (La) Agrandir l'image

Ventilation double flux dans les bâtiments individuels (La)

Neuf

Les VMC double flux permettent d'assurer le renouvellement de l'air intérieur, tout en réduisant les pertes d'énergie associées. Leur installation est principalement adaptée à la construction neuve et à la rénovation lourde, du fait de l'ampleur des travaux et des impératifs d'étanchéité du bâti.

Pour être pleinement efficaces, l'ADEME recommande :

  • […]
 Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs ADEME
Public(s) Collectivités territoriales
Grand public / particuliers
Thématique Urbanisme et bâtiment
Collection Expertises
Date d'édition 2013/03
Type de document Document de l'ADEME
Nb. de pages 4 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Les VMC double flux permettent d'assurer le renouvellement de l'air intérieur, tout en réduisant les pertes d'énergie associées. Leur installation est principalement adaptée à la construction neuve et à la rénovation lourde, du fait de l'ampleur des travaux et des impératifs d'étanchéité du bâti.

Pour être pleinement efficaces, l'ADEME recommande :

  • que ces systèmes soient correctement installés, si possible en volume chauffé mais isolé pour limiter la propagation de bruit, et que les débits d'air et l'isolation acoustique soient vérifiés ; qu'ils soient entretenus régulièrement avec un changement des filtres tous les 6 mois environ et une vérification complète de l'installation tous les cinq ans ;
  • de faire appel à des professionnels possédant une qualification Reconnu Grenelle Environnement, d'utiliser des matériels portant la marque « NF Ventilation mécanique contrôlée », qui garantit l'efficacité de l'échangeur (rendement supérieur à 85 %), la qualité de filtration, l'emploi de ventilateurs à basse consommation d'énergie.

Enfin, au regard de leurs consommations énergétiques évaluées dans le cadre de la réglementation thermique, les ventilations double flux sont essentiellement préconisées en zones climatiques de type H1, les plus exposées au froid.