REPAR : réemploi comme passerelle entre architecture et industrie Agrandir l'image

REPAR : réemploi comme passerelle entre architecture et industrie

Neuf

REPAR envisage le réemploi des matériaux de construction comme une passerelle entre l'architecture et l'industrie. Il a été sélectionné par l'ADEME en 2012 dans le cadre de l'appel à projets « Déchets BTP ».
L'association d'architectes Bellastock, porteur du projet, en partenariat avec les acteurs du projet de démolition ont réussi[…]  Plus de détails

Télécharger les fichiers

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs BENOIT J, SAUREL G, HALLAIS S, ADEME, BELLASTOCK
Public(s) Entreprises et fédérations professionnelles
Collectivités territoriales
Thématique Déchets/Economie circulaire
Urbanisme et bâtiment
Recherche et Innovation
Collection Hors collection
Date d'édition 2014/03
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 12 p + 127 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

REPAR envisage le réemploi des matériaux de construction comme une passerelle entre l'architecture et l'industrie. Il a été sélectionné par l'ADEME en 2012 dans le cadre de l'appel à projets « Déchets BTP ».
L'association d'architectes Bellastock, porteur du projet, en partenariat avec les acteurs du projet de démolition ont réussi à développer une pratique de réemploi in situ (outil, prototypes d'objets) sur une friche industrielle devant être reconvertie en éco-quartier. Bellastock préconise de minimiser les flux et d'optimiser les stocks, selon un processus en 3 étapes:

  • diagnostic (audit gisement, commande et projet à venir, préconisation de dépose),
  • préparation au réemploi (collecte, tri, standardisation),
  • réemploi (études de projet, prototypage de systèmes constructifs).

Ce processus s'enclenche différemment suivant le type de matériaux collectés (béton, métaux, ...).
Outre la volonté de la maîtrise d'ouvrage, les clés de la réussite ont été : le compromis, la durée longue du chantier et la réduction des coûts. La valeur ajoutée de REPAR est la mise à disposition des maîtres d'oeuvre et des entreprises d'outils contractuels et d'aide à l'expertise pour s'engager et développer localement des filières de réemploi.