Nouvelles approches pour la caractérisation d'électrodes poreuses pour la réduction de O2 : Agrandir l'image

Nouvelles approches pour la caractérisation d'électrodes poreuses pour la réduction de O2 :

des structures modèles à base de platine aux structures exemptes de métaux nobles

Neuf

Ce travail porte sur le développement de nouvelles approches de caractérisation d'électrodes poreuses dédiées à la réduction de O2. Elles sont établies grâce à l'élaboration de structures poreuses modèles formées par combinaison contrôlée d'électrocatalyseurs de platine greffées d'une composante organique et de nanotubes de carbone. Deux nouvelles méthodes de caractérisation[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs CHENG Xi, UNIVERSITE VERSAILLES-SAINT QUENTIN, ADEME, CEA
Public(s) Secteur de la recherche
Thématique Recherche et Innovation
Collection Expertises
Date d'édition 2013/10
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 215 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Ce travail porte sur le développement de nouvelles approches de caractérisation d'électrodes poreuses dédiées à la réduction de O2. Elles sont établies grâce à l'élaboration de structures poreuses modèles formées par combinaison contrôlée d'électrocatalyseurs de platine greffées d'une composante organique et de nanotubes de carbone. Deux nouvelles méthodes de caractérisation sont établies : d'une part, une méthode alternative à l'utilisation d'électrodes tournantes pour la détermination de la sélectivité de la réduction de O2 et d'autre part, la détermination d'une aire spécifique d'électrode poreuse nommée S-AO2 directement reliée à la réduction de l'oxygène et qui peut être exprimée en m2/g de catalyseur, en cm2/cm3 de couche active ou en cm2/cm3/g de catalyseur. Une détermination de ce paramètre est établie sur des structures poreuses exemptes de platine, réalisée à partir de nanotubes azotés, pour lesquels une étude des sites actifs en réduction de O2 est également présentée.