Déterminants des stocks de carbone des sols des petites Antilles (Martinique, Guadeloupe). Agrandir l'image

Déterminants des stocks de carbone des sols des petites Antilles (Martinique, Guadeloupe).

Alternatives de séquestration du carbone et spatialisation des stocks actuels et simulés. Programme Gessol

Neuf

Les stocks de carbone dans les sols sont en constante évolution sous l'effet de facteurs naturels (climat, végétation, effets de l'altération, de la lixiviation, et plus généralement des processus pédogénétiques) et anthropiques (usage des sols, apports hydriques et athmosphériques). En milieu tropical, peu de données ont été systématiquement recueillis et[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs BLANCHART Eric, BERNOUX Martial, INSTITUT DE RECHERCHE POUR LE DEVELOPPEMENT
Public(s) Bureaux d'études
Secteur agricole
Thématique Produire autrement
Collection Expertises
Date d'édition 2001/08
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 104 P +2 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Les stocks de carbone dans les sols sont en constante évolution sous l'effet de facteurs naturels (climat, végétation, effets de l'altération, de la lixiviation, et plus généralement des processus pédogénétiques) et anthropiques (usage des sols, apports hydriques et athmosphériques). En milieu tropical, peu de données ont été systématiquement recueillis et sont disponibles pour évaluer les possibilités de séquestration du carbone dans les sols selon le mode d'usage des terres et la variabilité des conditions pédo-climatiques.
Ce programme de recherche concerne les Petites Antilles (Martinique, Guadeloupe) et vise à :

  • analyser les principaux déterminants édaphiques des stocks organiques des différents sols et l'effet des grands modes d'occupation de ces terres sur les stocks de carbone.
  • rechercher des alternatives de gestion des terres en vue d'une séquestration accrue du carbone dans les sols.
  • analyser les conséquences du mode d'usage des terres et des alternatives de gestion sur les propriétés biologiques (diversité et biomasse de la faune) et physiques des sols (stabilité et érodibilité).
  • spatialiser les stocks actuels de carbone des sols de la Martinique et de la Guadeloupe et de leur devenir selon différentes alternatives de gestion.
  • faire une analyse économique de la séquestration du carbone en lien avec plusieurs scénarios de gestion.