Identification des technologies existantes permettant de réduire les émissions polluantes des foyers domestiques avec prise en compte de différentes allures de fonctionnement Agrandir l'image

Identification des technologies existantes permettant de réduire les émissions polluantes des foyers domestiques avec prise en compte de différentes allures de fonctionnement

Application de ces technologies sur deux appareils

Neuf

Les objectifs de cette étude sont de caractériser les technologies employées par deux appareils nord-américains parmi les plus performants et leur impact sur les émissions de polluants, en instrumentant ces appareils et en comparant leurs performances environnementales et énergétiques à celles de deux appareils français de dernière génération à différentes[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs INERIS, UNIVERSITE DE LORRAINE, SUPRA
Co-auteur(s) CHAZELLE-CHINVEST
Public(s) Bureaux d'études
Entreprises et fédérations professionnelles
Thématique Energies renouvelables, réseaux et stockage
Collection Expertises
Date d'édition 2017/03
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 71 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Les objectifs de cette étude sont de caractériser les technologies employées par deux appareils nord-américains parmi les plus performants et leur impact sur les émissions de polluants, en instrumentant ces appareils et en comparant leurs performances environnementales et énergétiques à celles de deux appareils français de dernière génération à différentes allures de fonctionnement et avec deux essences de bois.
Ces caractérisations ont porté :

  • sur les polluants émis (particules, COVt, noir de carbone notamment)
  • sur des paramètres de combustion jusqu'ici peu étudiés (mesure de l'excès d'air, mode de gestion de l'air entrant dans la chambre, etc.)
afin de mieux analyser les performances des appareils testés.

Cette étude a permis de mettre en évidence deux modes de combustion très différents utilisés par les quatre appareils testés.
  1. Le premier mode consiste à obtenir le meilleur mélange gaz de pyrolyse - air possible grâce à une turbulence des gaz élevée.
  2. Le second vise à établir une combustion étagée avec une pyrolyse du bois suivie d'une combustion des gaz de pyrolyse.
Ces deux modes de combustion peuvent conduire à des performances environnementales et énergétiques élevées.