Marchés et emplois liés aux filières ENR&R dans les territoires impactés par la fermeture d'une centrale à charbon Agrandir l'image

Marchés et emplois liés aux filières ENR&R dans les territoires impactés par la fermeture d'une centrale à charbon

Grand-Est (Moselle), Normandie (Seine-Maritime), Pays-de-Loire (Loire Atlantique), PACA (Bouches du Rhône)

Neuf

En 2019, la France dispose de cinq centrales à charbon en fonctionnement sur son territoire métropolitain, réparties sur quatre sites distincts.
Ces centrales, principalement appelées lors des pics de demande hivernaux, représentent une puissance cumulée de près de 3 GW et ont produit 9,7 TWh, soit 1,8 % de la production[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs CARPENE Lilian, MARTINEZ Nathalie, WEBER HADDAD Valérie, HAEUSLER Laurence, SAIDI Saghar, ADEME
Co-auteur(s) IN NUMERI
Public(s) Administration publique
Thématique Energies renouvelables, réseaux et stockage
Collection Expertises
Date d'édition 2019/09
Type de document Synthèse d'expertise
Nb. de pages 12 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

En 2019, la France dispose de cinq centrales à charbon en fonctionnement sur son territoire métropolitain, réparties sur quatre sites distincts.
Ces centrales, principalement appelées lors des pics de demande hivernaux, représentent une puissance cumulée de près de 3 GW et ont produit 9,7 TWh, soit 1,8 % de la production d'électricité en France métropolitaine. Cette production d'électricité à partir de charbon est pour autant très émettrice de gaz à effet de serre : elle a émis 7,1 Mt de CO2 en 2017, soit 31 % des émissions du secteur de la production d'électricité.
La fermeture progressive d'ici 2022 de ces centrales représente un fort enjeu social et territorial. Afin d'évaluer dans quelle mesure les filières vertes constituent un gisement pour des créations d'emplois, cette synthèse présente les marchés et les emplois existants en 2017 relevant des filières EnR&R dans ces territoires.
En 2017, on estime à 24 600 le nombre d'emplois directs (ETP) existants du fait des filières EnR&R (hors éolien offshore) dans les quatre régions étudiées et à 5 900 ETP à l'échelle des quatre départements concernés.
Au vu des objectifs ambitieux de développement des énergies renouvelables en France, ce nombre d'emplois devrait augmenter au fur et à mesure des investissements réalisés. Il pourrait encore être accentué dans le cadre des projets de territoire qui sont co-construits avec les acteurs locaux afin de contribuer au dynamisme économique de ces territoires.