Injection dans le réseau du biogaz issu du traitement des eaux usées de Perpignan (66) Agrandir l'image

Injection dans le réseau du biogaz issu du traitement des eaux usées de Perpignan (66)

Retour d'expérience en région

Neuf

Perpignan Méditerranée Métropole établissement de coopération intercommunale qui regroupe 36 communes, soit près de 270 000 habitants, ayant compétence en matière de gestion des eaux usées, a confié depuis 2011 à Veolia Eau, l'exploitation de sa station d'épuration, située chemin de la Rivière, en rive droite de la Têt, comportant[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs ADEME OCCITANIE
Co-auteur(s) REGION OCCITANIE, VILLE DE PERPIGNAN, AGENCE DE L'EAU RHONE MEDITERRANEE CORSE, GROUPE VEOLIA, GRDF, SPL PERPIGNAN MEDITERRANEE, ARTELIA
Public(s) Bureaux d'études
Collectivités territoriales
Thématique Déchets/Economie circulaire
Energies renouvelables, réseaux et stockage
Collection Ils l'ont fait
Éditeur(s) ADEME
Date d'édition 2019/04
Nb. de pages 2 P
Format pdf/A4
Langue FR
Date de lancement 2018

En savoir plus

Perpignan Méditerranée Métropole établissement de coopération intercommunale qui regroupe 36 communes, soit près de 270 000 habitants, ayant compétence en matière de gestion des eaux usées, a confié depuis 2011 à Veolia Eau, l'exploitation de sa station d'épuration, située chemin de la Rivière, en rive droite de la Têt, comportant un digesteur de boues de 4 000 m3. Précédemment le biogaz produit était valorisé seulement pour moitié pour le maintien en température du digesteur thermophile. En 2014, les premières études visant à une amélioration de la valorisation du biogaz produit par le digesteur ont été lancées. Parmi les différents scénarios examinés, celui consistant en l'injection du biogaz produit dans le réseau de gaz naturel géré par GRdF, articulé avec un réchauffage du digesteur par une pompe à chaleur sur eaux usées en sortie de traitement (423 kW), est apparu comme étant le plus pertinent d'un point de vue technico-économique.