Démarche REVALO - Qualité Intégrée : Produire bien du premier coup Agrandir l'image

Démarche REVALO - Qualité Intégrée : Produire bien du premier coup

Réduction à la source des déchets de production issus de la phase Gros oeuvre des bâtiments en construction

Neuf

La non-qualité en gros oeoeuvre sur les chantiers est une source de gaspillage qui induit des surcoûts financiers, la dégradation des conditions de travail et une production de déchets non négligeable. Elle correspond à la démolition / reconstruction d'ouvrages mal réalisés sans valeur ajoutée pour le Maître d'Ouvrage. Le principe[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs GTM Bâtiment
Public(s) Bureaux d'études
Entreprises et fédérations professionnelles
Thématique Déchets/Economie circulaire
Urbanisme et bâtiment
Collection Hors collection
Date d'édition 2014/09
Type de document Synthèse d'expertise
Nb. de pages 17 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

La non-qualité en gros oeoeuvre sur les chantiers est une source de gaspillage qui induit des surcoûts financiers, la dégradation des conditions de travail et une production de déchets non négligeable. Elle correspond à la démolition / reconstruction d'ouvrages mal réalisés sans valeur ajoutée pour le Maître d'Ouvrage. Le principe pour la réduire est de générer moins de défauts en produisant bien du premier coup, selon le principe de l'amélioration continue. Pour cela la production a été réalisée selon une démarche de Qualité Intégrée, pierre angulaire du projet.

Cette démarche permet de standardiser les processus, d'instaurer le principe d'autocontrôle et de développer des détrompeurs spécifiques au processus de construction. L'indicateur de suivi a été le Taux de Bon du Premier Coup.

Sur la durée du projet, plus de 1600 défauts ont été remontés sur 9 chantiers à partir d'audits d'environ 16 000 mètres linéaire de verticaux en béton armé. Classés en 4 familles prioritaires, ces défauts totalisent 75% du coût total de la non-qualité mesurée du gros-oeoeuvre, soit environ : 30% des déchets et 3% du CA.