Déchet durable Eléments pour une socio-anthropologie du déchet ménager (Le) Agrandir l'image

Déchet durable Eléments pour une socio-anthropologie du déchet ménager (Le)

Neuf

Depuis une quarantaine d'années, les déchets ménagers et leur gestion sont assimilés à un enjeu écologique global. Alors que se popularisent les discours défendant une conception durable du développement, nos poubelles se multiplient. Qu'aspirons-nous à préserver lorsque, consciencieusement, nous nous appliquons à bien jeter ? Entre le très local geste[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs MONSAINGEON Baptiste, UNIVERSITE PARIS I-PANTHEON, ADEME
Public(s) Secteur de la recherche
Thématique Déchets/Economie circulaire
Collection Expertises
Date d'édition 2014/06
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 432 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Depuis une quarantaine d'années, les déchets ménagers et leur gestion sont assimilés à un enjeu écologique global. Alors que se popularisent les discours défendant une conception durable du développement, nos poubelles se multiplient. Qu'aspirons-nous à préserver lorsque, consciencieusement, nous nous appliquons à bien jeter ? Entre le très local geste de mise au rebut et l'enjeu planétaire invoqué, un gouffre intermédiaire se dessine et nous invite à interroger ce lien communément admis entre déchets et pratiques de protection de l'environnement. Notre thèse consiste à affirmer que, sous couvert de leur «environnementalisation», et malgré l'inflation du temps et de l'espace qui leur sont consacrés, les déchets restent marqués par l'oubli des enjeux sociaux, techniques, matériels qui les caractérisent. Cet aveuglement, individuel et collectif, neutralise toute possibilité de penser le déchet comme indice : il voile sa fonction mémorielle et le condamne à n'être appréhendé que comme ce qui doit disparaître, que comme quantité de matière à contrôler, à éliminer. Le déchet durable est l'oxymore qui vise à problématiser cette multiplicité des modes de présence du déchet aujourd'hui. S'inspirant des figures du chiffonnier ou de l'archéologue, notre enquête socio-anthropologique s'applique à suivre ces déchets ménagers, depuis d'incertains océans de plastique jusqu'à quelques lombricomposteurs parisiens. A partir de cette confrontation à la matérialité, aux territoires et aux pratiques du déchu, il s'agit d'affirmer que là où la présence irrévocable des déchets est décrite comme un problème, la question de notre présence aux déchets se pose inévitablement.