Gestion des déchets par les sociétés industrielles au regard de la problématique environnementale : Agrandir l'image

Gestion des déchets par les sociétés industrielles au regard de la problématique environnementale :

enjeux éthiques, sociaux et politiques

Neuf

Cette thèse examine les questions éthiques, sociales et politiques posées par la gestion des déchets mise en place par les sociétés industrielles. La réflexion prend son point de départ dans le constat qu'en philosophie l'analyse de la gestion des déchets se limite à une approche symbolique des rapports que nous[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs LARROQUE Claire, UNIVERSITE PARIS I-PANTHEON, UNIVERSITE LAVAL QUEBEC, ADEME
Public(s) Collectivités territoriales
Monde de la recherche
Thématique Déchets/Economie circulaire
Collection Expertises
Date d'édition 2017
Type de document Recherche & Innovation
Nb. de pages 322 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Cette thèse examine les questions éthiques, sociales et politiques posées par la gestion des déchets mise en place par les sociétés industrielles. La réflexion prend son point de départ dans le constat qu'en philosophie l'analyse de la gestion des déchets se limite à une approche symbolique des rapports que nous entretenons avec eux. Il s'agit de montrer qu'une telle approche occulte l'arrière-plan politique et social du problème et qu'elle ne fait pas de la gestion des déchets l'objets d'un questionnement sur le rapport entre l'homme et la nature, reléguant l'enjeu environnemental posé par les déchets au domaine technique. Ce travail propose de dépasser la logique dualiste selon laquelle il reviendrait aux techniciens de prendre en charge le traitement physique des déchets et aux philosophes de s'occuper de l'examen d'une signification symbolique (intersociale). Il s'agit de démontrer que loin d'être circonscrite à la sphère technico-économique, la gestion des déchets par les sociétés industrielles est en interaction permanente avec le monde social et soulève des problèmes de justice. Dans cette perspective, le problème environnemental soulevé par les déchets ne peut être saisi que si l'on adopte une conception de la nature comme communauté : les déchets en atteignantl'environnement des populations affectent également celles-ci parce qu'elles entretiennent avec lui une relation d'interdépendance. Afin de déterminer les principes normatifs d'une justice détritique et de penser une juste gestion des déchets, la thèse soutient alors une conception culturelle des inégalités environnementales.

Documents liés