WACER : Valorisation des cendres de bois dans les céramiques élaborées par voie liquide Agrandir l'image

WACER : Valorisation des cendres de bois dans les céramiques élaborées par voie liquide

Neuf

Le développement de la filière bois-énergie s'est traduit par une croissance importante du nombre de chaufferies, conduisant à la production de cendres encore difficilement valorisables.
Face à ce constat, la Société Française de Céramique (SFC) a initié dès 2012 des travaux de recherche visant à vérifier la pertinence de l'utilisation de[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs SFC, CYLERGIE, IDEX ENERGIES
Co-auteur(s) ADEME
Public(s) Entreprises et fédérations professionnelles
Secteur agricole
Secteur de la recherche
Thématique Déchets/Economie circulaire
Collection Expertises
Date d'édition 2018/07
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 12 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Le développement de la filière bois-énergie s'est traduit par une croissance importante du nombre de chaufferies, conduisant à la production de cendres encore difficilement valorisables.
Face à ce constat, la Société Française de Céramique (SFC) a initié dès 2012 des travaux de recherche visant à vérifier la pertinence de l'utilisation de cette ressource en tant que matière première pour l'industrie de la céramique. Ces recherches ont permis de montrer un réel potentiel dans l'utilisation des cendres de bois sous foyer qui, par leurs natures physico-chimiques, permettent d'augmenter la résistance mécanique des encours de productions et de favoriser la densification des céramiques durant le frittage, permettant ainsi d'abaisser les températures de cuisson.
Ces travaux préliminaires ont mis en évidence plusieurs voies de développement que le présent programme a approfondi : la mise en ½oeuvre des cendres par voie liquide, et l'utilisation des cendres volantes.
Pour compléter l'étude, une phase portant sur l'émaillage a été abordée afin de vérifier que l'ajout de cendres ne vient pas perturber l'accroche entre l'émail et le tesson et n'entraîne pas de perturbation au niveau du comportement de l'émail en cuisson.
Les résultats montrent que la valorisation de cendres de bois est effectivement envisageable dans le secteur céramique, avec des taux d'insertion variant de 2% à 6%. Cette valorisation nécessite des analyses approfondies de chaque cendre à valoriser, au cas par cas.