Compensation carbone volontaire Agrandir l'image

Compensation carbone volontaire

5 règles de bonnes pratiques préconisées par l'ADEME

Neuf

La compensation carbone connaît aujourd'hui un nouvel essor grâce à l'engagement pris par diverses entreprises, la sensibilité croissante des citoyens vis-à-vis du changement climatique ainsi que la création du «Label Bas Carbone» en avril 2019 par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire. C'est dans ce contexte que l'ADEME[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs ADEME
Public(s) Entreprises et fédérations professionnelles
Thématique Changement climatique et énergie
Collection Expertises
Date d'édition 2019/11
Nb. de pages 6 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

La compensation carbone connaît aujourd'hui un nouvel essor grâce à l'engagement pris par diverses entreprises, la sensibilité croissante des citoyens vis-à-vis du changement climatique ainsi que la création du «Label Bas Carbone» en avril 2019 par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire. C'est dans ce contexte que l'ADEME présente cinq bonnes pratiques pour le développement d'une compensation carbone utile, sincère et fiable.

  • Règle n°1 : Faire et rendre public un bilan des émissions GES, réductions et compensations
  • Règle n°2 : Choisir des projets de compensation labellisés
  • Règle n°3 : Privilégier des projets présentant des approches « développement durable »
  • Règle n°4 : Définir une juste combinaison de projets soutenus sur le sol national et de projets soutenus à l'international
  • Règle n°5 : Communiquer de manière responsable
Avant toute action de compensation, l'ADEME recommande bien entendu d'éviter et réduire ses émissions, selon le principe de séquencement « éviter-réduire-compenser ».

Documents liés