Nouveau CIMENT, Premiers résultats technico-économiques Agrandir l'image

CIMENT, Premiers résultats technico-économiques

Plan de transition sectoriel de l’industrie cimentière en France

011384

Neuf

L’industrie cimentière fait face à de forts enjeux technologiques et économiques pour atteindre les objectifs de décarbonation de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) – qui fixe une réduction de - 81 % des émissions de gaz à effet de serre en 2050 par rapport à 2015 pour l’ensemble de[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs MARI Elliot, SOURISSEAU Sylvain, BOUXIN Alix, BORDE Cyrielle, DAILL Guillaume, PADILLA Sylvie, GOURDON Thomas, ADEME
Public(s) Entreprises et fédérations professionnelles
Thématique Changement climatique et énergie
Collection Expertises
Date d'édition 2021/02
Type de document Étude
Référence Ademe 011384
EAN format impression 9791029717161
EAN format numérique 9791029717178
Nb. de pages 20 P
Format pdf/A4
Imprimé/A4
Langue FR

En savoir plus

L’industrie cimentière fait face à de forts enjeux technologiques et économiques pour atteindre les objectifs de décarbonation de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) – qui fixe une réduction de - 81 % des émissions de gaz à effet de serre en 2050 par rapport à 2015 pour l’ensemble de l’industrie française. Le procédé de fabrication du matériau est intensif en énergie et générateur d’émissions de gaz à effet de serre difficilement abattables. Avec la modélisation effectuée et sur la base des technologies identifiées, une réduction de 54 % des émissions de gaz à effet de serre est atteignable dans le meilleur des cas. D’autres solutions devront donc émerger si le secteur doit respecter l’objectif de - 81 % de décarbonation fixé par la SNBC pour l’industrie, surtout pour la période 2030-2050. La décarbonation nécessitera des investissements massifs dans l’outil productif, dans l’innovation et dans les infrastructures sur le territoire. Pour tenir une trajectoire de décarbonation en ligne avec les accords de Paris, la réglementation doit accompagner l’évolution du parc industriel et donner une stratégie à moyen terme pour assurer la viabilité des investissements à plus long terme et amplifier la participation des institutions financières.