Impacts des technologies de dépollution et des conditions de conduites sur les émissions primaires des véhicules et leur évolution dans l'atmosphère Agrandir l'image

Impacts des technologies de dépollution et des conditions de conduites sur les émissions primaires des véhicules et leur évolution dans l'atmosphère

Neuf

La pollution atmosphérique est une problématique urbaine majeure, avec des concentrations de polluants dépassant fréquemment les seuils de recommandations pour la santé. Les véhicules participent fortement à la pollution atmosphérique malgré l'intégration de systèmes de dépollution dans leur ligne d'échappement. L'objectif de ce travail de recherche était de caractériser les[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs LOUIS Cédric, UNIVERSITE LYON, IFSTTAR, ADEME
Public(s) Secteur de la recherche
Thématique Air et bruit
Collection Expertises
Date d'édition 2018/12
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 252 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

La pollution atmosphérique est une problématique urbaine majeure, avec des concentrations de polluants dépassant fréquemment les seuils de recommandations pour la santé. Les véhicules participent fortement à la pollution atmosphérique malgré l'intégration de systèmes de dépollution dans leur ligne d'échappement. L'objectif de ce travail de recherche était de caractériser les émissions primaires à l'échappement des véhicules ainsi que leur évolution physique en champ proche pour mieux comprendre la contribution des émissions primaires liées au trafic à la pollution atmosphérique urbaine. L'évolution des émissions a été étudiée dans une chambre de simulation atmosphérique qui a permis de simuler des conditions atmosphériques contrôlées.
La première partie de ce travail était centrée sur les mesures d'émissions à l'échappement des véhicules récents qui sont ou seront majoritaires dans le parc automobile français dans les prochaines années. Pour cela, un échantillon de véhicules regroupant les principales technologies de dépollution commercialisées a été testé. Les gaz d'échappement émis par les véhicules ont été analysés lors de tests sur un banc à rouleau suivant différentes conditions de conduites. Les polluants soumis aux réglementations Européennes ont été mesurés, ainsi que certains composés non-réglementés par les normes Européennes mais dont la dangerosité a été mise en évidence par la communauté scientifique.
La deuxième partie de ce travail se concentre sur l'évolution en champ proche des polluants particulaires dans les heures qui suivent leur rejet dans l'atmosphère. L'effet de la dilution soudaine des gaz en sortie de pot d'échappement a été étudié en utilisant une méthodologie innovante de prélèvement directement à l'échappement. Ensuite l'évolution des particules dans les premières heures après leur rejet a été étudiée dans une chambre de simulation atmosphérique de 8 m3, construite spécifiquement dans le cadre de cette thèse pour être couplé au banc à rouleau.