Réduction catalytique simultanée des oxydes d'azote (N²O et NO) provenant d'efflents gazeux d'installations industrielles Agrandir l'image

Réduction catalytique simultanée des oxydes d'azote (N²O et NO) provenant d'efflents gazeux d'installations industrielles

Application d'un procédé catalytique à basse température

Neuf

Dans le cadre de la politique de réduction des gaz à effet de serre entreprise par l'ADEME, cette thèse portait sur le développement de catalyseurs pour l'élimination des oxydes d'azote provenant d'installations industrielles. L'élimination de N2O et NO doit avoir lieu à basse température et en présence de[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs DACQUIN Jean-Philippe, UNIVERSITE LILLE I-SCIENCES ET TECHNOLOGIES, UCCS
Public(s) Secteur de la recherche
Thématique Air et bruit
Collection Expertises
Date d'édition 2008/11
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 209 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

Dans le cadre de la politique de réduction des gaz à effet de serre entreprise par l'ADEME, cette thèse portait sur le développement de catalyseurs pour l'élimination des oxydes d'azote provenant d'installations industrielles. L'élimination de N2O et NO doit avoir lieu à basse température et en présence de O2 et H2O. Dans ces conditions, deux traitements sont envisagés. Tout d'abord, nous avons étudié la réaction de décomposition mais les effets de O2 et H2O sont difficiles à éviter. Afin d'atténuer ces effets, la seconde réaction envisagée est la réduction catalytique. Le traitement des gaz de queue contenant des oxydes d'azote implique généralement des catalyseurs à base de métaux nobles. Dans ces conditions, l'utilisation de la pérovskite peut atténuer les effets inhibiteurs et éviter le phénomène de frittage. Dans une première partie, nous avons étudié les propriétés catalytiques de la pérovskite dopée au palladium pour décomposer N2O. L'association de Pd et LaCoO3 mène à une meilleure activité en comparaison à Pd supporté sur l'alumine. Ce comportement catalytique peut s'expliquer à la fois par un changement de dispersion métallique et une interaction métal/support singulière. Puis, nous avons examiné la réduction catalytique par H2 sur des catalyseurs à base de Pt supporté. Après réduction, les catalyseurs Pt/Al2O3 et Pt/LaFeO3 présentent majoritairement des nanoparticules de Pt. Alors que celles-ci sont stabilisées sous milieu réactionnel à 500 sur la pérovskite, un frittage des particules intervient sur l'alumine au regard des caractérisations spectroscopiques et microscopiques. Ces observations s'accompagnent d'un effet bénéfique sur la conversion de N2O et NO.