Étude de méthodes et moyens d'adsorption/désorption pour l'analyse en ligne de traces de dioxines/furannes à l'émission de sources fixes Agrandir l'image

Étude de méthodes et moyens d'adsorption/désorption pour l'analyse en ligne de traces de dioxines/furannes à l'émission de sources fixes

Neuf

La gestion des déchets est un problème majeur de notre société de consommation. En 2008, la France a produit 868 millions de tonnes de déchets. Aujourd'hui, un des principaux moyens de valoriser et d'éliminer nos déchets ultimes est l'incinération. Cependant, depuis la découverte des « dioxines » issues des procédés[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs MERCURY M, UNIVERSITE AIX-MARSEILLE, LABORATOIRE CHIMIE PROVENCE, Institut de Science des Matériaux de Mulhouse, NOVERGIE, ADEME
Public(s) Secteur de la recherche
Thématique Air et bruit
Collection Expertises
Date d'édition 2010/12
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 223 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

La gestion des déchets est un problème majeur de notre société de consommation. En 2008, la France a produit 868 millions de tonnes de déchets. Aujourd'hui, un des principaux moyens de valoriser et d'éliminer nos déchets ultimes est l'incinération. Cependant, depuis la découverte des « dioxines » issues des procédés de combustion, cette technique est devenue un sujet d'inquiétude. L'application de la réglementation fixant des seuils limites à l'émission a engendré une forte diminution des émissions des sources fixes. Toutefois, il apparaît important de connaître et maîtriser en « temps réel » les taux de dioxines émis en sortie d'incinérateur. Ces travaux s'intègrent dans une étude globale d'un dispositif de mesure en ligne, « temps réel » et directe de dioxines/furannes à l'émission de sources industrielles fixes. Ils concernent plus spécifiquement l'étude de nouveaux moyens d'adsorption sélectifs de congénères toxiques vis-à-vis des autres congénères et des composés de la matrice gazeuse des rejets, matériaux qui seront implantés dans ce dispositif en ligne. Dans un premier temps, ces travaux se sont focalisés sur l'étude, la synthèse et la caractérisation de nouveaux matériaux adsorbants sélectifs de type zéolithique. Ces matériaux ont été utilisés comme supports lors de l'adsorption de dioxines en solution (2,3-DCDD et 1,2,3,4-TCDD) et ont été comparés aux adsorbants utilisés dans la norme NF EN 1948 lors du prélèvement à l'émission. Cette étude de l'adsorption de dioxines en solution dans l'isooctane a permis d'identifier la zéolithe NaX comme la plus efficace pour le piégeage sélectif des dioxines. En parallèle, un appareillage polyvalent d'adsorption/désorption thermique en ligne de dioxines en phase gazeuse a été conçu et mis au point. Ce dispositif est couplé à un chromatographe en phase gazeuse et à un spectromètre de masse. Il permet l'analyse en ligne de flux de gaz étalon de dioxines et l'analyse de dioxines piégées dans un tube d'adsorbants. L'ensemble de ces travaux ont permis de démontrer l'intérêt d'utiliser les zéolithes pour le piégeage sélectif des dioxines en phase gazeuse dans un pré-dispositif de terrain d'adsorption/désorption thermique en ligne de dioxines à l'émission de sources fixes.