Nature et déterminants de la contamination aux Composés Organiques Volatils et prédiction de la qualité de l'air intérieur dans les BATiments à ossature BOIS Agrandir l'image

Nature et déterminants de la contamination aux Composés Organiques Volatils et prédiction de la qualité de l'air intérieur dans les BATiments à ossature BOIS

Projet COVBAT-BOIS. Appel à projet CORTEA

Neuf

L'application des nouvelles règlementations en matière de performance énergétique dans le secteur du bâtiment peut potentiellement impacter la qualité de l'air intérieur. La préservation d'un air sain dans les maisons de nouvelle génération à basse consommation d'énergie passe par une meilleure connaissance des déterminants de la pollution intérieure.
Le projet COVBAT-BOIS[…]  Plus de détails

Déclinaisons

Fiche technique

Auteurs PLAISANCE H, MOCHO P, SAUVAT N, DESAUZIERS V, RAULIN K, ARMINES, UNIVERSITE PAU PAYS DE L'ADOUR, ETHERA, UNIVERSITE DE LIMOGES
Public(s) Entreprises et fédérations professionnelles
Secteur de la recherche
Thématique Air et bruit
Collection Expertises
Date d'édition 2015/11
Type de document Etude / Recherche
Nb. de pages 115 P
Format pdf/A4
Langue FR

En savoir plus

L'application des nouvelles règlementations en matière de performance énergétique dans le secteur du bâtiment peut potentiellement impacter la qualité de l'air intérieur. La préservation d'un air sain dans les maisons de nouvelle génération à basse consommation d'énergie passe par une meilleure connaissance des déterminants de la pollution intérieure.
Le projet COVBAT-BOIS s'inscrit dans cette démarche et a pour but d'identifier et hiérarchiser les facteurs (incluant les phases et pratiques de construction, les matériaux et leur assemblage et les usages du bâtiment) qui contribuent à la pollution aux Composés Organiques Volatils (COV) dans un type de construction en progression en France : le bâtiment à ossature bois.
L'approche est centrée sur un suivi in-situ des teneurs en composés organiques volatils d'intérêt (aldéhydes, terpènes et aromatiques) réalisé aux principaux stades de construction de trois bâtiments tests et après la construction lors de différents scénarios d'usage. Pour expliquer les compositions en COV obtenues et leur évolution, l'étude comprend également des essais complémentaires menés en laboratoire pour quantifier les émissions en COV des matériaux pris individuellement et évaluer les flux de COV au sein des enveloppes du bâtiment ainsi que d'une modélisation de la qualité de l'air intérieur réalisée dans une des maisons tests de l'étude.
Présentation des principaux résultats de l'étude.